Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion invisible

    Un avion invisible

    Défense
    URL courte
    0 0 0

    Un nano-revêtement unique pour l'avion de cinquième génération T-50, qui protège le cockpit des ondes radio et du rayonnement solaire, a été créée récemment en Russie. Ce revêtement révolutionnaire ne permet pas la réflexion du signal radar envoyé par les forces aériennes de l’ennemi du cockpit de l’aéronef. Quant aux dispositifs, qui sont à l'intérieur, ils seront également invisibles pour les systèmes électroniques de reconnaissance.

    Le principal secret de ce revêtement, développé par les spécialistes de la compagnie « Tekhnologuia » du technopôle d’Obninsk (région de Kalouga), c’est qu’il est fait de plusieurs métaux : l’or, l’indium et l’étain. L'épaisseur d'une couche de ce revêtement ne dépasse pas 20 nanomètres, et l’ensemble de la pellicule fait à peine 90 nm. Un nanomètre – c’est un milliardième du mètre, et il est donc impossible de voir cette épaisseur à l’oeil nu. Le revêtement est appliqué à l’aide d’une machine, qui permet d'obtenir un revêtement uniforme sur tout l'habitacle de l’aéronef. Pour couvrir un appareil, il faut environ 2 grammes d’or. Le pilote d'essai russe Magomed Tolboev explique que plusieurs pays travaillent depuis longtemps sur l’élaboration d’un revêtement qui vise à réduire la visibilité des aéronefs.

    « Dans les années 80, les américains travaillaient déjà sur l’élaboration de ces revêtements, et nous aussi. J'ai personnellement testé le MiG-23 avec un revêtement qui retient le rayonnement électromagnétique. Lorsque l’avion est irradié par un système électromagnétique, le plus important, c’est que le signal réfléchi soit moins fort que l’appareil. Cela peut être réalisé grâce à la modification de la structure de l’aéronef, notamment par la modification des angles des réflecteurs, ou grâce à une peinture chimique spéciale. Chacune de ces méthodes permet de rendre l’appareil invisible sur un radar. Et le but de l’invisibilité – c’est de réduire la taille de l'avion sur l'écran ».

    L'objectif principal de la création de l'avion de cinquième génération – c’est de cacher des radars l’équipement de son cockpit. Si les ailes et le fuselage de l’appareil sont masqués par des panneaux composites, qui «cachent» l’appareil, son cockpit est détectable grâce aux moyens modernes de détection. La combinaison de l'or, de l'étain et d'indium du nouveau nano-revêtement a été choisie à la suite de l’ajustement des spectres de différents matériaux, qui ont été étudiés pendant plusieurs années. Selon le chef du site Internet Avia.ru Roman Goussarov, cette nouvelle élaboration des spécialistes russes va permettre d’augmenter la puissance de combat de l'avion T-50.                             

    « C’est très difficile de créer ce genre de revêtement pour les éléments transparents de la construction, surtout si ces éléments doivent faire passer suffisamment de lumière. C’est pourquoi, il s’agit d’une étape très importante dans le domaine du développement technologique et l’amélioration de la furtivité des avions ».

    Le chasseur de la cinquième génération T-50 pourra être équipé du nouveau revêtement après des vols d’essai. La production en série de l’appareil est prévue pour 2015.

    Lire aussi:

    Bataille de 6e génération: comment se déroule le développement des futurs chasseurs
    Su-25, le «char volant» russe en 10 faits
    Le chasseur de combat «idéal» MiG-35 a passé les tests d'usine avec succès
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik