Ecoutez Radio Sputnik
    Qui remplacera « le Satan » ?

    Qui remplacera « le Satan » ?

    © Photo : ru.wikipedia.org/Zmey Kaa Kobra/cc-by-sa 3.0
    Défense
    URL courte
    0 0 0

    En réponse à l’ABM US la Russie va créér vers 2018 le nouveau missile lourd intercontinental balistique, a déclaré le commandant des forces des missiles stratégiques Serguéy Karakaév. Ce missile utilisera le combustible liquide et remplacera le missile balistique SS-18 nommé en Occident « Satan ».

    Ces plans sont apparus en 2010 mais leur réalisation était liée aux facteurs politiques, avant tout aux progrès des négociations Russie-USA sur l’ABM. Pour le moment il est décidé que la base du groupement des missiles sera constituée de missiles plus légers « Yars », dit le rédacteur en chef de la revue Défense nationale Igor Korotchenko.

    « Je pense que le rôle principal sera joué par les missiles à combustible solide « Yars » basés au sol et dans les abris souterrains. Le destin du missile balistique lourd à combustible liquide dépend, d’une part des négociations sur l’ABM, et d’autre part des questions économiques, à savoir peut-on financer simultanément les missiles à combustible solide et ceux à combustible liquide ? »

    Des experts estiment que les missiles intercontinentaux balistiques tant légers que lourds basés dans les abris souterrains sont très vulnérables. Voici l’opinion du général de brigade à la retraite, chercheur à l’institut de l’économie mondiale et des relations internationales Vladimir Dvorkine .

    « Je pense que l’élaboration du nouveau missile à combustible liquide est une mauvaise idée, car il ne pourra être utilisé que lors du premier coup, ce qui est tout à fait improbable dans les relations des membres du club nucléaire : Russie, USA, Chine, France et Grande-Bretagne ».

    Le déploiement par la Russie d’un nouveau groupement de missiles n’est justifié que lors de la guerre froide, chose impossible aujourd’hui. /L

    Lire aussi:

    Le nouveau système russe de missiles nucléaires Yars en huit points
    Une réponse de «missiles» de l’Iran aux sanctions américaines
    La Corée du Nord achève son bouclier balistique nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik