Ecoutez Radio Sputnik
    Essai nucléaire nord-coréen : tout est calme à Séoul

    Essai nucléaire nord-coréen : tout est calme à Séoul

    Photo : EPA
    Défense
    URL courte
    0 20 0 0

    La Corée du Nord déclaré avoir effectué un essai nucléaire. Le monde se prépare à réagir. Alors qu’à Séoul tout est calme : les Sud-Coréens ne perçoivent aucune menace pour eux dans ce nouveau test nucléaire en Corée du Nord.

    En annonçant l’essai réussi d’une charge nucléaire plus petite, mais plus puissante que les précédentes, l’Agence télégraphique centrale nord-coréenne a noté que cet essai « allait contribuer à la sécurité dans la péninsule de Corée ».

    Pour ce qui est de la péninsule de Corée, la seule retombée de l’essai nucléaire nord-coréen a été une baisse provisoire d’une demi-heure du principal indice sud-coréen KOSPI Composite Index d’environ 10 points. De l’avis des experts, une chute plus dramatique a pu être évitée parce que le marché avait été informé au préalable du test en préparation. Quant à la population de Séoul, distante de seulement 40 km de la frontière nord-coréenne, elle n’a pas été trop impressionnée par cet essai. En témoigne Andreï Lankov, spécialiste russe de la Corée, professeur à l’Université Kunming de Séoul :

    « L’atmosphère à Séoul est calme, tout comme elle l’avait été après le premier et le second essai ou après des lancements de missiles. Ici on considère, et somme toute à juste titre, que tous ces gestes sont en premier lieu adressés aux Etats-Unis, et non à la Corée du Sud. De ce fait, en République de Corée on ne craint trop ni la Corée du Nord, ni son arme nucléaire. Séoul vit à son rythme normal. La tonalité dans les médias, annonçant cet essai, a été négative. La réaction officielle sera formulée d’une manière assez dure. L’événement n’est toutefois pas perçu comme un problème grave, touchant tous et chacun ».

    Quant à la réaction de la communauté mondiale à l’essai nucléaire souterrain de la RPDC, elle est prévisible et très négative. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’est dit très préoccupé par les activités de Pyongyang et a déclaré que le CS de l’ONU y réagirait comme il se doit. Selon le président des Etats-Unis Barack Obama, les programmes d’essais nucléaires et de tirs missiles de la Corée du Nord représentent une menace au monde entier. Les essais effectués par Pyongyang ont été vivement condamnés par Moscou, Londres, Pékin, Tokyo et Séoul.

    Dans ce contexte, la position de la Chine est essentielle pour la Corée du Nord. Ces dernières semaines, les médias du monde affirmaient qu’en cas de nouvel essai nucléaire Pékin pourrait même arrêter son aide économique à Pyongyang. Et mardi un diplomate chinois au siège de l’ONU à New York a déclaré qu’en effectuant de nouveaux essais nucléaires, la Corée du Nord avait agi au mépris de la « mise en garde ferme » de la Chine, et qu’ils auraient des conséquences graves pour Pyongyang. De l’avis de l’ambassadeur chinois, à présent la Chine, la Russie et les Etats-Unis s’entendront très vite au CS de l’ONU au sujet d’un durcissement de la position à l’égard de la RPDC. « Ce que la Corée du Nord a fait maintenant est un défi lancé aux Chinois », a-t-il relevé. T

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik