Ecoutez Radio Sputnik
    Подводный крейсер-ракетоносец Дмитрий Донской

    La Russie démantèlera deux sous-marins nucléaires géants

    © www.osin.ru
    Défense
    URL courte
    0 10

    La Russie démantèlera d'ici 2018 deux sous-marins nucléaires parmi les trois plus grands au monde, le Severstal et l'Arkhangelsk (projet 941, classe Akoula), a annoncé un représentant de l'industrie de la défense russe.

    La Russie démantèlera d'ici 2018 deux sous-marins nucléaires parmi les trois plus grands au monde, le Severstal et l'Arkhangelsk (projet 941, classe Akoula), a annoncé mardi un représentant de l'industrie de la défense russe.

    "Ces sous-marins, qui se trouvent à Severodvinsk, seront retirés du service en 2013. Leur démantèlement se terminera d'ici 2018 ou 2020 au plus tard", a indiqué le responsable à RIA Novosti.

    Les sous-marins en question sont obsolètes, mais leur modernisation coûte très cher, selon lui. Le troisième sous-marin du projet 941 Akoula (Requin), Dmitri Donskoï, a déjà été modernisé et réparé. Il servira à tester de nouveaux armements, notamment le missile Boulava.

    La Russie a déjà démantelé trois sous-marins de projet Akoula - en 2007, 2008 et 2009, d'après un responsable des chantiers navals Zvezdotchka de Severodvinsk. Pour le moment, les chantiers navals n'ont pas d'informations sur les sous-marins Severstal et Arkhangelsk.

    L'Etat russe n'est pas le seul à financer les travaux de démantèlement de sous-marins nucléaires russes. 23 pays donateurs accordent une aide matérielle et technique à Moscou dans ce domaine dans le cadre du programme "Partenariat global". Les Etats-Unis et le Canada ont financé en partie la destruction de sous-marins du projet 941 Akoula.

    Conçus au bureau d'études Roubin de Saint-Pétersbourg, les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins du projet 941 Akoula (Code OTAN - Typhoon) sont de loin les plus grands sous-marins nucléaires au monde. Un sous-marin de la classe Typhoon est long de presque 173 m et large de 23,3 m, il a une puissance de 100.000 chevaux. Son équipage comprend 160 hommes. Ce sous-marin est doté de missiles balistiques à trois étages à combustible solide R-39 Variant, de missiles-torpilles Vodopad et de huit systèmes de missiles mer-air Igla-1.

    Le premier sous-marin de ce type, Dmitri Donskoï, a été mis en cale en 1976 et est entré en service en 1981. Au total, la Russie a construit six sous-marins de cette classe.

    Lire aussi:

    Les enquêteurs privilégieraient une nouvelle hypothèse sur l’incendie de Notre-Dame
    Incident entre Marines française et chinoise dans le détroit de Taïwan
    Ce qu’il faut retenir du discours de Macron sur les mesures élaborées suite au Grand débat
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik