Ecoutez Radio Sputnik
    Négociations franco-indiennes sur l'achat du Rafale : tout ou rien

    Négociations franco-indiennes sur l'achat du Rafale : tout ou rien

    Photo : EPA
    Défense
    URL courte
    0 0 0

    L'issue des négociations sur l'achat par l'Inde de 126 chasseurs français de type Rafale, un contrat de plusieurs milliards de dollars, demeure incertaine. La transaction pourrait ne se faire ni cette année, ni l'année prochaine.

    Néanmoins, les négociations commerciales avec les fournisseurs sont loin d'être terminées. Selon l'accord conclu, 18 avions de combat doivent être livrés clé en main, et 108 doivent être montés sous licence indienne. Le retard pris dans la réalisation du projet s'explique par le fait que les questions de l'utilisation de la licence de production des appareils par l'entreprise d'Etat indienne Hindustan Aeronautics Ltd n’ont pas été réglées. Bien sûr si c’est l’une des raisons invoquées, il est fort probable que ça ne soit pas la principale. Il y a d’autres facteurs plus centraux. Le premier étant que les élections législatives qui se dérouleront en Inde au printemps pourraient bien amener à un changement de parti au pouvoir. C’est pourquoi il est peu probable qu’une quelconque décision soit prise maintenant, estime le rédacteur en chef de la revue Exportation d'armes, Andreï Frolov :

    « Quelle que soit l'issue des élections, elles seront suivies d'une pause. Dans la mesure où ce contrat est véritablement onéreux et important, il suscite de nombreuses questions quant à sa pertinence et aux délais de réalisation. L'aspect financier est important également : entre la fin 2013 et le début 2014, la roupie indienne s'est fortement dépréciée par rapport aux autres devises internationales, et le prix du contrat a augmenté de 10 à 15 % en monnaie locale, ce qui ne peut pas ne pas embarrasser le ministère des Finances et le ministère de la Défense indiens.»

    Quoi qu'il en soit, il ne devrait pas y avoir d'évolution avant l'été sur ce projet. Par ailleurs, la partie indienne a émis des critiques à l'adresse du projet russo-indien concernant le développement d'un avion de chasse de 5e génération. La Russie a été critiquée pour sa réticence à partager les informations sur le projet. Selon le directeur adjoint du Centre d'analyse des stratégies et des technologies, Konstantin Makienko, les critiques émises à l'encontre du projet russo-indien sont liées à la baisse du budget de la Défense indien, mais aussi au coût d'achat des appareils et de la licence de production des Rafale. Bien sûr, en Inde, il y des partisans du projet russo-indien et des partisans du projet franco-indien. Il est donc clair que la critique du projet russo-indien a pu être initiée par les pro-occidentaux qui préfèrent le Rafale, a déclaré Andreï Frolov :

    « La semaine dernière, les producteurs russes ont officiellement déclaré qu'au niveau officiel, la partie russe n'avait aucun grief à formuler. Le projet se poursuit conformément au rythme prévu dans le cadre d’une coopération de qualité. »

    Le développement conjoint d'un avion de chasse de 5e génération (FGFA) est l'un des projets les plus ambitieux actuellement menés par l'Inde et la Russie dans le domaine aérien. Outre ce projet, il y a le développement de l'avion de transport polyvalent MTA équipé de missiles supersoniques BrahMos. Le contrat signé fin 2012 sur la fourniture de 42 chasseurs Su-30MKI devant être assemblés sous licence se déroule comme prévu. Il ne fait donc aucun doute qu'un avion russo-indien de 5e génération verra le jour. Il ne faut toutefois pas oublier que l'Inde a toujours opté pour la diversification de ses partenaires militaires. Et pour ce qui est de l'appel d'offres portant sur l'achat de 126 avions de chasse, le MiG-35 russe l'a emporté sur le Rafale. Aujourd'hui, toutefois, les experts ne se risquent pas à faire des pronostics sur l'issue des négociations franco-indiennes et sur la finalisation du contrat envisagé. Les variables à prendre en compte sont trop nombreuses. T

    Lire aussi:

    La Défense française compte décrocher en Inde un nouveau contrat de vente de Rafale
    La Russie dissipe les rumeurs entourant le nouveau FGFA russo-indien
    Narendra Modi forcerait les Américains à contourner leurs propres sanctions
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik