Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Mistral: la Russie met à l'eau la poupe du deuxième BPC

    Défense
    URL courte
    La Russie achète un BPC Mistral (316)
    0 0 0

    Les Chantiers navals de la Baltique ont mis à l'eau mercredi à Saint-Pétersbourg la poupe du deuxième bâtiment de projection et de commandement de classe Mistral destiné à la Marine russe, le Sébastopol.

    Les Chantiers navals de la Baltique ont mis à l'eau mercredi à Saint-Pétersbourg la poupe du deuxième bâtiment de projection et de commandement de classe Mistral destiné à la Marine russe, le Sébastopol.

    "La direction de l'entreprise est certaine que l'acte de réception sera signé le 16 juin et que la poupe sera expédiée en France" à la mi-juin en vue de la jonction avec la partie avant du navire, a indiqué Alexeï Kadilov, directeur général des chantiers navals.

    Jean-Yves Jaouen, directeur des opérations des chantiers navals STX France de Saint-Nazaire, a salué la qualité des travaux réalisés à Saint-Pétersbourg et le respect du calendrier par la Russie.

    Le premier BPC de type Mistral, le BPC Vladivostok, a été mis à l'eau en octobre dernier à Saint-Nazaire. Sa partie arrière a aussi été construite à Saint-Pétersbourg.

    Le groupe français DCNS et l'Agence russe d'exportation d'armements (Rosoboronexport) ont signé un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux BPC de classe Mistral pour la Marine russe en juin 2011.

    D'une longueur maximale de 210 mètres, d'un déplacement de 22.000 tonnes et d'une vitesse supérieure à 18 nœuds, le BPC Mistral est capable de porter 16 hélicoptères, quatre vedettes de débarquement ou deux navires sur coussin d'air de faible tonnage. Son pont d'envol permet la mise en œuvre simultanée de 6 hélicoptères. Sa distance franchissable est de 20.000 milles nautiques. Le navire peut embarquer, outre ses 160 hommes d'équipage, un commando de 450 hommes.

    Dossier:
    La Russie achète un BPC Mistral (316)

    Lire aussi:

    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik