Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Mission de paix-2014: liquidation de terroristes conventionnels (Défense)

    Défense
    URL courte
    0 10

    Les troupes des pays membres de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) participant aux exercices conjoints Mission de paix-2014, ont liquidé des terroristes conventionnels lors de l'étape finale des exercices, annonce vendredi le service de presse du ministère russe de la Défense.

    Les troupes des pays membres de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) participant aux exercices conjoints Mission de paix-2014, ont liquidé des terroristes conventionnels lors de l'étape finale des exercices, annonce vendredi le service de presse du ministère russe de la Défense.

    Selon ce dernier, pour l'étape finale des exercices, la partie chinoise a construit une ville sur le polygone de Zhurihe situé dans la Région autonome de Mongolie intérieure (Chine). L'opération finale a impliqué une compagnie aéroportée kazakhe, une compagnie de troupes spéciales chinoise, une unité de troupes spéciales kirghize, une compagnie motorisée russe et une unité de troupes spéciale tadjike. L'opération a été couronnée de succès, les troupes ayant réussi à supprimer tous les terroristes conventionnels qui se trouvaient dans la ville.

    Les exercices Mission de paix se déroulent du 24 au 30 août, impliquant plus de 7.000 militaires et près de 500 pièces de matériel militaire (avions, hélicoptères, chars de combats, canons d'artillerie et systèmes de DCA).

    Créée en juin 2001 à Shanghai, l'OCS est une organisation régionale qui regroupe à ce jour la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan. L'organisation compte également cinq Etats observateurs (Afghanistan, Inde, Iran, Mongolie et Pakistan).

    Lire aussi:

    L’Inde et le Pakistan sur le point de rejoindre l’OCS
    Organisation de coopération de Shanghai: élargissement confirmé
    L’Iran compte adhérer à l’Organisation de coopération de Shanghai
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik