Défense
URL courte
0 0 0
S'abonner

La Russie confirme ses positions d'un des leaders mondiaux des ventes d'armes et de matériels de guerre. Cette déclaration a été faite lors d'une réunion de la commission pour la coopération militaro-technique (CMT) avec les Etats étrangers à Moscou. Outre les exportations de produits, la Russie trouve d'autres formes de coopération avec les partenaires étrangers dans ce domaine. Dans le cas de l'Inde il s'agit des développements et de la production d'armes conjoints.

En 2014 la Russie a vendu pour plus de 15 milliards de dollars d'armes. En outre, elle a signé des contrats pour 14 autres milliards. En termes des exportations militaires elle n'est devancée que par les Etats-Unis. L'Allemagne, la Chine et la France font également partie des cinq principaux vendeurs d'armes. Les armes de bonne qualité ne sont pas le seul avantage de la Russie. Dans le domaine de la coopération militaro-technique la réputation revêt une très grande importance, a souligné le président de Russie Vladimir Poutine :

« La concurrence mondiale en matière de CMT est très élevée. Les participants traditionnellement forts et des acteurs nouveaux font montre de leur activité sur ce marché. D'où la nécessité d'utiliser au maximum les avantages compétitifs de la Russie, notamment notre réputation du partenaire sûr et prévisible qui ne place pas l'exécution de ses engagements en dépendance des préférences liées à la conjecture ou de la situation politique du moment. La Russie mène une concurrence digne et honnête avec les principaux constructeurs mondiaux de produits militaires ».

La Russie est disposée à accroître davantage les rythmes qu'elle a atteints dans le domaine de la CMT. Elle projette notamment de s'installer sur des marchés nouveaux à savoir en Amérique latine et en Asie du Sud-Est. Les rapports avec les partenaires traditionnels et prometteurs seront hissés à un niveau supérieur. L'expérience de la coopération russo-indienne a démontré que la production conjointe d'armes et de matériels et des développements menés en commun sont particulièrement avantageux à l'acheteur et au vendeur, souligne le directeur adjoint du Centre d'analyse du commerce d'armes mondial Vladimir Chvarev :

« La Russie est l'unique pays que l'Inde pourrait caractériser de partenaire stratégique dans le domaine de la CMT. Parce que la Russie ne pose pas les conditions dans lesquelles des engagements contractuels pourraient être arrêtés sous le prétexte de force majeure. Ainsi en 1998 les Etats-Unis ont imposé des sanctions à la fourniture d'armes à l'Inde à cause des essais nucléaires qui y étaient menés. Il est évident que la situation peut se répéter à tout instant si la politique de l'Inde ne satisfait pas Washington. La Russie reste le principal partenaire de l'Inde dans le domaine militaro-technique ».

Les missiles de croisière de haute précision BrahMos sont un exemple réel de la coopération des partenaires stratégiques. Le produit russo-indien a été mis en dotation dans la marine indienne. En toute circonstance les militaires indiens seront toujours ravitaillés en pièces de rechange et en tout le nécessaire pour son fonctionnement et perfectionnement. Dans le monde moderne où certains pays font lobbyiser leurs intérêts ne reculant devant rien il importe d'être sûr de pouvoir toujours défendre sa souveraineté. Pour ce faire, l'Inde dispose en plus d'un chasseur de cinquième génération et d'un avion de transport militaires également développés en commun avec la Russie. Cette dernière est toujours prête à partager son savoir-faire et ses technologies avec d'autres partenaires stratégiques.

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook