Défense
URL courte
0 4210
S'abonner

Ankara est intéressée par une coopération militaire avec la Russie, mais il faudra d'abord lever des obstacles aussi bien politiques que techniques.

Ankara est intéressée par une coopération militaire avec la Russie, mais il faudra d'abord lever des obstacles aussi bien politiques que techniques, explique à RIA Novosti Altug Muftuoglu, haut responsable de Turkish Aerospace Industries (TAI) à l'exposition IDEF 2015 à Istanbul.

"L'industrie turque a atteint un niveau où nous ne voulons plus simplement acheter des produits finis à l'étranger, mais les fabriquer nous-mêmes. Bien évidemment, nous poursuivrons la coopération avec d'autres pays mais dans le cadre d'un partenariat. Nous sommes prêts à coopérer avec la Russie, qui possède d'excellents armements, mais nous avons une culture technique différente. Nous avons besoin de rapprocher nos standards", résume Altug Muftuoglu.

Ce dernier rappelle que les industries militaire et aérospatiale étant stratégiques, "la décision fondamentale d'établir un partenariat stratégique entre la Russie et la Turquie doit d'abord être prise au niveau de l’État — c'est seulement ensuite que les compagnies militaro-techniques pourront établir un contact".

"Il était impossible de s'imaginer, avant, que nous aurions pu nouer un tel partenariat avec la Russie dans le domaine énergétique, or il est au sommet aujourd'hui. Je pense qu'il sera de même pour la coopération dans le domaine militaire, de la défense et le secteur aérospatial", note Altug Muftuoglu.

La Russie dispose de technologies de pointe mais manque d'attention pour le facteur humain, pense l'expert. Est-ce que les boutons de commande de l'avion sont bien disposés? Est-ce que l'espace est ergonomique? Selon Altug Muftuoglu, dans le matériel russe ces questions ne sont pas prioritaires et la Turquie est prête à partager ses acquis en la matière.

"Bien évidemment, notre coopération est sollicitée mais il faut attendre la volonté politique des deux gouvernements. Dans le contexte actuel de confrontation entre l'Otan et la Russie, entre les USA et la Russie, la question risque de ne pas être réglée à court terme. Mais j'espère que tôt ou tard la tension retombera et que nous pourrons entamer une coopération à part entière dans le domaine militaire", souligne l'expert.

Le salon international IDEF fait partie des plus grandes expositions mondiales de l'industrie de l'armement et des plus importants salons d'armement en Europe. Ce salon, qui s'est tenu pour la première fois en 1993 et a lieu tous les deux ans, se déroule à Istanbul pour la quatrième fois (il était organisé avant cela à Ankara). En 2013, le salon a été visité par près de 55.000 personnes. Cette année, 404 compagnies de 32 pays, ainsi que 135 délégations invitées de 46 pays participent à l'événement. La Russie est représentée par plus de 200 modèles d'armement et de matériel. L'organisation de la partie russe de l'exposition est prise en charge par la compagnie publique Rostec. Le salon restera ouvert jusqu'au 8 mai.

Lire aussi:

Russie et Turquie élargiront leurs échanges en monnaies nationales (Poutine)
Le gaz russe sera acheminé en Europe via la Turquie (PAPIER GENERAL)
La Turquie refuse de choisir entre la Russie et l'UE (ministre)
Le gaz russe destiné à l'Europe passera par la Turquie au lieu de l'Ukraine
Tags:
IDEF 2015, Turkish Aerospace Industries (TAI), Altug Muftuoglu, Istanbul, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook