Ecoutez Radio Sputnik
    Exercices en Méditerranée (archives)

    Exercices russo-égyptiens en Méditerranée: tirs réels le dernier jour de l'opération

    © Photo. Service de presse du ministère russe de la Défense
    Défense
    URL courte
    4702
    S'abonner

    Les navires de combat des Marines russe et égyptienne ont procédé aux tirs réels d'artillerie sur une cible flottante avant de regagner le port d'Alexandrie pour faire le bilan des exercices, selon le ministère russe de la Défense.

    Les navires de combat des Marines russe et égyptienne ont procédé aux tirs réels d'artillerie sur une cible flottante avant de regagner le port d'Alexandrie pour faire le bilan des exercices, a annoncé samedi le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

    "Lors des exercices navals russo-égyptiennes baptisés "Pont de l'amitié-2015 les navires  ont fait, le dernier jour de l'opération en Méditerranée,  plusieurs tirs réels sur une cible flottante et sont retournés au port d'Alexandrie pour faire le bilan", indique le communiqué.

    Dans le cadre de cette opération, les navires russes et égyptiens soutenus par l'aviation ont accompli des tâches relatives à la protection des voies de navigation pour faire face aux diverses menaces. Les navires ont procédé en outre à des exercices de tir.

    Ce rapprochement ne peut que déplaire à Washington qui menait ce genre de manoeuvres conjointes, baptisées "Bright Star", entre 1981 et 2011.

    Jusqu'à  la destitution du président Frère musulman Mohamed Morsi (2011), Washington était le principal fournisseur d'armes à l'Egypte. Le pays veut désormais prendre ses distances avec les Washington et rééquilibrer ses relations étrangères qui durant des décennies, étaient alignées sur les Etats-Unis.

    Lire aussi:

    Méditerranée: la Russie et l'Egypte meneront les premiers exercices conjoints
    Aviadarts 2016: l'Inde, l'Egypte, le Pakistan et l'Arménie participeront au tournoi
    Tags:
    exercices militaires, défense, Egypte, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik