Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires américains

    The Economist: les cinq faiblesses de l’armée américaine

    © AP Photo/ Mindaugas Kulbis
    Défense
    URL courte
    320787859

    The Economist a identifié cinq points sensibles de l’armée américaine. D’après l’hebdomadaire, les équipements de l’armée des Etats-Unis perdent leurs avantages technologiques par rapport aux nouveaux matériels russes ou chinois.

    Pour l’instant, les Etats-Unis possèdent toujours le personnel militaire le plus qualifié, mais leur supériorité technologique qui garantissait autrefois la victoire est en voie d’amoindrissement, affirme le magazine.

    Selon The Economist, les technologies des États-Unis deviennent plus performantes mais aussi plus accessibles à d’autres pays. La revue explique que le pays s’est tellement ancré dans la production de véhicules militaires blindés et des drones qu’il a oublié de travailler sur d’autres technologies. Dans le même temps, la Chine a choisi de perfectionner ses missiles, ses sous-marins, ses systèmes de défense aériens et autres armements tandis que la Russie à elle modernisé ses forces armées.

    Le magazine indique également que, pour le moment, l’armée américaine a cinq points faibles importants. Premièrement, les bateaux de la marine militaire sont devenus vulnérables aux missiles sol-mer. Deuxièmement, les bases aériennes américaines régionales sont faiblement protégées contre les attaques surprises. Troisièmement, l’aéronautique américaine a de plus en plus de mal à repérer les missiles portatifs. Le quatrième problème est que les DCA modernes sont capables d'abattre les avions à très longue portée. Pour finir, les satellites espions américains ne sont pas protégés contre les attaques.

    The Economist en tire la conclusion que les États-Unis ont besoin de déployer des efforts considérables pour développer des technologies innovantes dont le prix serait trop élevé pour d’autres pays. En même temps, même si le Congrès accordait le financement nécessaire au Pentagone et que les technologies étaient produites, cela ne garantirait pas aux États-Unis la supériorité militaire. Cela est lié, entre autres, à la diffusion rapide de l’information via Internet.

    A la mi-mai, l’US Air Force a demandé 5 milliards de dollars pour la conception de systèmes pour protéger les satellites en cas d’escalade d’un conflit terrestre. Les USA ont mentionné leurs principaux adversaires que sont, selon le Pentagone, la Russie et la Chine.

    La veille, le New York Times, a annoncé que les États-Unis avaient programmé de stationner leurs armements lourds, y compris des chars, en Europe de l’Est. La Pologne et les pays baltes ont confirmé que des négociations sur ce sujet avaient eu lieu.


    Lire aussi:

    Cinq armements russes que les États-Unis redoutent (magazine)
    Quand les États-Unis recrutaient des nazis
    Les États-Unis peuvent faire jouer "le rôle de l’URSS" à l’Iran, la Chine ou la Russie (Poutine)
    Tags:
    défense antiaérienne, armée, Congrès des États-Unis, Pentagone, Chine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik