Défense
URL courte
2914
S'abonner

Moscou et Téhéran signeront le contrat de livraison à l'Iran de systèmes de missiles sol-air Anteï-2500 dès que l'Iran aura retiré sa plainte liée à la non-livraison de missiles russes S-300.

L'Iran a accepté les systèmes de défense antimissile Anteï-2500 en remplacement des S-300, qui ne sont plus produits, a annoncé le journal russe Kommersant, se référant à des sources proches du dossier. 

La Russie a proposé à l'Iran de lui livrer des systèmes de missiles sol-air Anteï-2500 en remplacement des S-300, non livrés par Moscou en raison des sanctions décrétées contre la République islamique, ont indiqué les sources. Le quotidien précise que les Anteï-2500 sont une version modernisée des S-300. 

Selon le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Morteza Sarmadi, Moscou et Téhéran poursuivent leurs négociations sur le retrait de la plainte iranienne pour la non-livraison des missiles russes S-300, évaluée à 4 milliards de dollars. 

En 2007, Moscou et Téhéran ont conclu un contrat engageant la Russie à fournir cinq batteries de missiles antiaériens S-300 pour un montant d'environ 800 millions de dollars. Cependant, l'exécution du contrat a été suspendue en septembre 2010 par le président russe de l'époque Dmitri Medvedev en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'Onu qui interdisait de fournir des armements offensifs à Téhéran. 

Le président Vladimir Poutine a signé à la mi-avril dernier un décret levant l'interdiction de livrer des missiles sol-air S-300 à l'Iran. Cela a provoqué une réaction négative d'Israël. D'après le quotidien Haaretz, cette levée de l'embargo a été à l'origine du refus des dirigeants israéliens de se rendre aux célébrations du 9 mai à Moscou.

Lire aussi:

S-300 pour l'Iran: la Russie propose des systèmes Anteï-2500 en remplacement
Missiles S-300: Poutine lève l'embargo sur les livraisons à l'Iran
Missiles russes: l'Iran refuse de recevoir les Tor au lieu des S-300
Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Tags:
Anteï-2500, Morteza Sarmadi, Téhéran, Iran, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik