Ecoutez Radio Sputnik
    Radars installés à la centrale nucléaire iranienne de Bouchehr (archives)

    L'Iran met en service un nouveau radar à longue portée

    © AP Photo / Vahid Salemi, file
    Défense
    URL courte
    10820
    S'abonner

    Selon l'agence ISNA, le nouveau radar Qaem jouera un rôle clé dans le contrôle des déplacements dans toute la région.

    L'Iran a procédé à l'installation d'un radar de conception nationale d'une portée de 1.000 km destiné à renforcer son système de défense antiaérienne, a annoncé l'agence iranienne ISNA.

    Un autre radar iranien, le Qadir (Ghadir), tridimensionnel à longue portée (1.100 km) et à balayage électronique, a été mis en service en juillet à Ahvaz, dans le sud-ouest de l'Iran. Le Qadir peut repérer les avions et les missiles se trouvant respectivement à 600 km et à 1.100 km de distance.

    Plus tôt en septembre, Farzad Esmaili, le commandant de Khatam al-Anbiya, force de défense antiaérienne des Gardiens de la Révolution Islamique, a en outre réaffirmé que l'Iran était capable de détecter des déplacements de troupes ennemies à une distance de 3.000 km grâce au radar Sepehr qui serait prochainement mis en état opérationnel.

    L'Iran a réalisé des progrès importants dans la conception de matériel militaire depuis l'adoption le 9 juin 2010 par le Conseil de sécurité de l'Onu d'une résolution limitant de manière importante toute vente d'armes et de matériel militaire lui étant destinée.

    Lire aussi:

    L'Iran présente un radar capable de contrôler 100 cibles (médias)
    Défense: l'Iran construit un radar militaire (général)
    Tags:
    radar à longue portée, Sepehr (radar), Qadir (radar), Qaem (radar), Khatam al-Anbiya, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik