Ecoutez Radio Sputnik
    Eric Trappier

    Dassault se prépare à tripler la cadence de production des Rafale

    © AFP 2017 Boris Horvat
    Défense
    URL courte
    12754715

    Dassault Aviation se prépare à tripler d'ici à 2018 la cadence de production du Rafale, et donc à recruter, après ses succès récents à l'exportation et en anticipation de nouveaux contrats à venir, a affirmé son PDG Eric Trappier.

    "J'ai décidé, en anticipation des contrats à venir, qui remplacent en la reportant la fabrication pour l'armée française, de nous préparer à la cadence 3 de la fabrication du Rafale d'ici à 2018", a déclaré M. Trappier dans un entretien au quotidien Sud Ouest mardi.

    "Nous réviserons notre objectif si le troisième contrat ne venait pas. Mais nous nous lançons", a-t-il ajouté. "Nous commencerons à sortir trois avions Rafale par mois à compter de 2018 contre un par mois jusqu'à aujourd'hui, si des contrats nouveaux arrivent."

    Selon M. Trappier, cette augmentation de cadence se traduira par des embauches dès 2016. "Il y aura quelques centaines de recrutements dans les mois qui viennent chez Dassault et ses sous-traitants sur toute la chaîne Rafale, et plusieurs milliers d'ici à 2018 pour soutenir la cadence 3 sur l'ensemble du territoire français", a-t-il dit.

    Le Rafale est actuellement produit en cadence "1", soit onze appareils par an, compte tenu des congés. Cette cadence était jusque-là suffisante pour les livraisons destinées à l'armée de l'air française, mais la perspective de nouveaux contrats à l'export, en plus de ceux déjà engrangés, nécessite d'accélérer le rythme.

    L'avion de combat français a remporté deux contrats cette année, avec 24 appareils vendus à l'Egypte en début d'année, et 24 autres au Qatar.

    Des discussions se poursuivent par ailleurs avec l'Inde pour la vente de 36 exemplaires directement "sur étagère", clé en main.

    Mais d'autres contrats pourraient être signés, a laissé entendre M. Trappier.

    "Après les succès en Egypte et au Qatar, nous travaillons à obtenir de nouveaux contrats en Inde notamment", a-t-il dit.

    Des négociations sont en cours depuis avril entre les gouvernements français et indien pour l'achat de 36 Rafale.

    "Nous espérons clairement signer d'ici à la fin de l'année un troisième, voire un quatrième contrat".

    Concernant l'Inde, M. Trappier espère "aboutir dans les mois qui viennent". "Nous avançons bien depuis le mois d'avril (…). Nous y avons travaillé tout l'été. Les négociations sont toujours longues et compliquées. Les discussions avec l'Inde se poursuivent bien", a-t-il assuré.

    Parmi les pays qui pourraient acheter des Rafale figurent la Malaisie et les Emirats Arabes Unis. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a début septembre déposé une offre à Kuala Lumpur pour 18 appareils.

    En avril dernier, le chef de la diplomatie, Laurent Fabius, avait indiqué que les discussions entre la France et les Emirats arabes unis allaient "dans le bon sens", alors que les deux pays discutent depuis 2008 de l'éventuel remplacement des 60 Mirage 2000-9 de l'armée de l'air émiratie.

    Lire aussi:

    Les armes russes les plus redoutables
    Les F-16 polonais bientôt dotés de missiles de croisière furtifs
    La Chine pourrait commencer à produire des chasseurs de 5ème génération
    Les USA veulent construire un nouveau bombardier
    Tags:
    aviation, Dassault Aviation, Laurent Fabius, Émirats Arabes Unis, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik