Défense
URL courte
11582
S'abonner

L'Inde et la Chine sont les acheteurs d'armes russes les plus actifs. Moscou pourrait également élargir sa coopération avec le Vietnam, l'Indonésie, la Malaisie et le Pakistan, selon l'hebdomadaire Defense News.

La Russie, soumise à des sanctions imposées de l'EU et des Etats-Unis qui ont fermé leurs marchés à son industrie militaire, cherche à consolider sa présence sur le marché des armements de la région asiatique, écrit l'hebdomadaire indien Defense News.

Selon ce dernier, les armements russes renforcent d’ores et déjà leur présence dans la région asiatique. Plus de 60% des armes russes sont exportées vers les pays d'Asie et d'Océanie, l'Inde et la Chine étant les acheteurs les plus actifs.

"La Russie pourrait se tailler la plus importante part sur le marché d'armes asiatique, car elle propose à ses clients des conditions attrayantes", estime le chercheur du programme "Problèmes de non-prolifération" du Centre Carnegie à Moscou, Piotr Topitchkanov. Il a ajouté que Moscou possédait de bonnes chances d’élargir sa coopération avec le Vietnam, l'Indonésie, la Malaisie et le Pakistan.

Toutefois, le marché asiatique des armements n'offre selon lui qu'un espace réduit à la Russie, l'Inde et la Chine ayant commencé à réaliser leurs propres projets militaires, alors que les armes américaines font toujours concurrence aux modèles russes.

Lire aussi:

Le russe Rosoboronexport a vendu des armes pour 13 mds USD en 2014
Russie: le carnet de commandes militaires atteint 38,7 mds USD (Rosoboronexport)
Drones: la Russie lorgne sur 5% du marché mondial (Rosoboronexport)
Tags:
armements, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook