Ecoutez Radio Sputnik
    Le porte-avions Charles-de-Gaulle

    Un porte-avions US donnera un coup de pouce au Charles de Gaulle

    © AFP 2019 Patrick Baz
    Défense
    URL courte
    712358
    S'abonner

    Le porte-avions américain Harry Truman compte rejoindre le porte-avions français Charles de Gaulle déployé en Méditerranée orientale dans le but de mener des frappes conjointes contre le groupe terroriste Etat islamique (EI).

    Le navire américain, dont l'arrivée est prévue pour le mois de décembre, se dirige actuellement vers le golfe Persique. Cependant, des représentants du Pentagone jugent possible qu'il s'attarde en Méditerranée orientale pendant quelques jours ou plus, écrit le site Defense News.

    Le 5 novembre, les autorités françaises ont décidé de déployer un groupe de navires militaires avec le porte-avions Charles de Gaulle à sa tête pour leurs opérations contre l'EI.

    "Le déploiement du groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle a été décidé pour participer aux opérations contre Daech et ses groupes affiliés", a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

    A son tour, le président russe Vladimir Poutine a chargé le croiseur Moskva de prendre contact avec le groupe naval dirigé par le porte-avions Charles de Gaulle dans le cadre de la lutte contre l'Etat islamique.

    "Le chef de l'état-major russe et le ministre de la Défense ont reçu les instructions ad hoc. Il faudra élaborer avec eux un plan d'actions conjoint tant en mer que dans les airs", a déclaré le chef de l'Etat russe.

    Actuellement, le navire à propulsion nucléaire Charles de Gaulle, le seul porte-avions français, se trouve à Toulon pour des opérations d'entretien depuis le printemps.

    Depuis septembre 2014, la France participe à la coalition anti-EI en Irak. Paris a commencé à mener des frappes sur la Syrie un an plus tard.

    Lire aussi:

    La France déploie son porte-avions Charles de Gaulle contre Daech
    EI: le porte-avions français Charles de Gaulle placé sous commandement US
    EI: les Rafale du Charles de Gaulle larguent leurs premières bombes
    Tags:
    porte-avions, Etat islamique, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik