Ecoutez Radio Sputnik
    Coucher du soleil en Arctique

    Moscou va démanteler plus de 400 ouvrages nucléaires en Arctique

    © Flickr / P J Hansen
    Défense
    URL courte
    15802

    Le ministère russe de la Défense procédera au nettoyage d'un champ de tir qui a servi à tester tous les types d'armes nucléaires soviétiques.

    Plus de 400 bâtiments militaires situés dans l'archipel arctique de la Nouvelle-Zemble seront dynamités dans le cadre d'un "nettoyage écologique" de cette région, qui abritait jadis le principal champ de tir réservé aux essais nucléaires soviétiques, a annoncé jeudi le colonel Dmitri Kozlov, porte-parole de la 12e Direction générale (chargée des armes nucléaires) du ministère russe de la Défense.

    "Il faudra démolir et recycler 426 bâtiments, ramasser et évacuer plus de 20.000 tonnes de ferraille et des centaines de milliers de mètres cubes de déchets, et remettre en culture des dizaines d'hectares de terres polluées", a déclaré le colonel.

    Pour effectuer les travaux de dynamitage, plus de 30 tonnes de munitions du génie ont été acheminées en 2015 dans la région.

    Le champ de tir de la Nouvelle-Zemble est connu pour avoir accueilli les essais de tous les types de munitions nucléaires en service dans les forces armées russes. Au total 130 explosions nucléaires y ont eu lieu entre 1955 et 1990. A l'heure actuelle, le site est utilisé pour des expériences qui consistent à modéliser les effets destructeurs de l'explosion nucléaire en vue de perfectionner les méthodes de protection technique et médicale. Ces expériences permettent également d'améliorer la fiabilité et la sécurité des armes nucléaires.

    Lire aussi:

    L'armée russe multiplie ses bases en Arctique
    Les USA veulent rattraper la Russie en Arctique
    Arctique: Moscou achève la création d'une grande base militaire
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    armes nucléaires, nettoyage, champs de tir, ministère russe de la Défense, Arctique, Nouvelle-Zemble, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik