Ecoutez Radio Sputnik
    Le chasseur F-35 est vu à l'usine de Lockheed Martin au Texas

    Un goût amer pour le Pentagone

    © Photo. Lockheed Martin
    Défense
    URL courte
    66748

    Le système d'armes américain le plus cher au monde vient de subir un nouvel échec.

    Le F-35 Lighting II, le chasseur polyvalent américain de cinquième génération, conçu par Lockheed Martin manquera une échéance cruciale pour déployer sa sixième et dernière version de son logiciel avionique, appelé Block 3F, rapporte le site web d'informations économiques américain Business Insider.

    Block 3F comprend l'ensemble des 8 millions de lignes de code sophistiqué qui forme la base de cet avion — comme le système nerveux pour un humaine.
    "En bref, si le code échoue, le F-35 échoue", explique le site économique.

    Le rapport du département américain de la Défense stipule que "la vitesse de correction des défauts ne suit pas la vitesse de découverte", ce qui signifie que dans le programme du F-35, les problèmes apparaissent beaucoup plus vite que les solutions. Par ailleurs, ce document rapporte que les essais du logiciel Block 3F n'ont commencé qu'en mars 2015, 11 mois après la date prévue.

    "L'avion de chasse furtif ne sera pas prêt pour l'échéance de juillet 2017", déplore à cet égard J.Michael Gilmore, directeur de la Direction des tests opérationnels et d'évaluation du département de la Défense du Pentagone.

    "Les problèmes importants sont bien connus, ils incluent l'immaturité du système d'information logistique autonome (le squelette informatique du F-35, ndlr), l'instabilité du logiciel avionique Block 3F, et plusieurs problèmes concernant la fiabilité et la maintenabilité du moteur de l'avion", a ajouté M. Gilmore.

    Conçu pour tirer des armes nucléaires, le F-35 utilise des technologies furtives. Outre les Etats-Unis, le projet réunit l'Australie, le Royaume-Uni, le Danemark, l'Italie, le Canada, les Pays-Bas, la Norvège et la Turquie. Le crash d'un F-35 survenu en Floride suite à une panne du moteur a porté un coup dur à la réputation de cet avion.

    Chasseur américain de cinquième génération F-35
    © AP Photo / Ross D. Franklin

    Parmi les défauts du chasseur constatés lors des tests, il convient de citer les casques susceptibles de blesser le cou du pilote au moment de l'éjection. Pire, cette blessure peut s'avérer létale.

    Ce défaut et de nombreux autres ont amené le Pentagone à publier une brochure indiquant aux pilotes la manière de réagir aux critiques dirigées contre l'avion.

    Depuis 1996, le montant des investissements cumulés pour le développement de cet avion s'élèvent à396 milliards de dollars et le coût unitaire de l'appareil est de 133 millions de dollars, ce qui fait de ce projet le programme d'armement le plus cher au monde.

    Lire aussi:

    Etats-Unis: vol commun des chasseurs F-35 et F-16
    Le Japon présente son premier chasseur furtif
    Le nouvel avion chinois furtif J-20 décolle
    La production en série du chasseur russe T-50 commencera en 2017
    Tags:
    avions furtifs, avions militaires, essais, développement, logiciel, chasseur, F-35 Lightning II, Lockheed Martin, Pentagone, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik