Ecoutez Radio Sputnik
    F-35

    Les armes laser, un atout du futur chasseur US de 6e génération

    © Flickr / US Air Force
    Défense
    URL courte
    1501548
    S'abonner

    Les sociétés américaines entament la conception d'un chasseur de sixième génération. Destiné à remplacer tous les avions de chasse américains sauf le F-35, l'appareil devrait être apte à éliminer les avions de combat russes hautement manœuvrables. La mise est faite sur les armes laser.

    La presse internationale n'a pas raté l'occasion de passer en revue tous les défauts du nouveau chasseur polyvalent américain F-35, dont les principales faiblesses sont un manque de manœuvrabilité chez deux de ses trois versions et une efficacité non-suffisante des armes, initialement conçues pour éliminer les appareils de l'adversaire potentiel avant même le début du combat de manœuvre. L'incapacité du chasseur de faire face aux

    Soukhoi et MiG ultramodernes russes et aux chasseurs chinois lors du "combat de chien" a poussé le Pentagone à examiner la possibilité de relancer la fabrication des versions modernisées des chasseurs F-15 et F-16. Ceci coûtera moins que remettre en route la chaîne d'assemblage du F-22, appareil bien plus moderne et coûteux, arrêtée en 2011.

    Et voici qu'on a appris début février que Northrop Grumman  — qui est entrée dans les annales de l'histoire comme l'entreprise ayant conçu le B-2, le premier bombardier stratégique de tipe "stealth" — s'apprête à présenter le concept du chasseur de 6e génération. Une vidéo publicitaire, dont certaines scènes rappellent des épisodes de la Guerre des étoiles est déjà disponible sur la Toile.

    Selon le portail américain Nextbigfuture.com, Boeing et Lockheed Martin travaillent également sur la conception du chasseur de 6e génération. Le premier a déclaré encore en 2011 qu'il concevait à ses propres frais un chasseur de 6e génération destiné à l'armée de l'air et à la marine. Un seul détail a été dévoilé: l'appareil sera capable de parcourir de longues distances à une vitesse supersonique.

    Lockheed Martin, a évoqué son appareil de 6e génération en 2012, mais il s'agit d'un projet de longue haleine qui ne sera pas finalisé avant 2030. La société opte pour l'augmentation de la vitesse et du rayon d'action de l'appareil ainsi que pour sa furtivité accrue.

    Quant à l'appareil que conçoit Northrop Grumman, il s'agit d'un avion "sans queue", ce qui le rendra moins visible par les radars.

    Eliminer en un seul clic

    Une haute manœuvrabilité des appareils de type Soukhoi permettant de tromper les missiles ennemis est l'un de leurs principaux atouts. Or, une seule arme est capable d'anéantir l'appareil à l'instant même où il se retrouve dans le collimateur de l'ennemi. Il s'agit bien évidemment des armes laser.

    Les Etats-Unis avaient déjà entrepris des tentatives d'équiper leurs avions d'armes laser. Il s'agit du YAL-1, créé sur la base d'un Boeing 747 et équipé d'un canon-laser, et destiné à détruire les missiles iraniens ou nord-coréens tout de suite après leur tir. Toutefois, il s'est avéré que la puissance du laser n'était pas suffisante et le projet a été bloqué.

    Or, les succès parachevés dans le domaine des technologies de laser ont récemment ramené l'idée à la surface. Lockheed Martin en coopération avec l'Université Notre-Dame, l'Agence pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA) et le laboratoire de recherche de l'US Air Force procèdent aux essais en vol d'un nouveau type de laser solide baptisé Aero-adaptive Aero-optic Beam Control (ABC) et installé à bord d'un Dassault Falcon 10 modifié pour l'occasion.

    Selon un communiqué de presse de Lockheed Martin, le pilote de l'appareil équipé de ce laser ne sera pas obligé d'effectuer des manœuvres complexes pour éliminer l'appareil de l'ennemi. Il suffira de s'approcher de l'avion ennemi à une distance requise et de presser un bouton.

    Seul inconvénient des armes laser — son emploi réduit la furtivité de l'appareil, la chaleur dégagée lors du tir étant facilement repérable par les détecteurs infrarouges. Il faudra dont équiper les chasseurs d'absorbeurs de chaleur. Selon certaines informations, Northrop Grumman travaille actuellement sur une technologie permettant d'éliminer cet inconvénient.

    Que deviendra le F-35?

    Le F-35 possède une série de propriétés qui le rendent intéressant aux yeux du Pentagone. Il s'agit notamment du décollage et atterrissage vertical, de la capacité d'améliorer ses propriétés par le biais de la modernisation et la capacité d'accueillir le laser de type ABC. Il ne sera donc pas remplacé par le chasseur de 6e génération. Tout simplement, ce dernier n'aura pas pour tâche de devenir un avion universel destiné à toutes les forces armées: chacune d'entre elles recevra sa version de chasseur polyvalent destiné à combattre avant tout les cibles ariennes.

    Toutefois, il est clair que les Etats-Unis n'entendent pas revenir au combat de l'air classique, dont l'issue est définie par la haute manœuvrabilité. Ils continuent à développer le volet de la technologie de chasse qui permet de garantir l'élimination des appareils ennemis à longue distance. Et même les appareils supermanœuvrables n'auront pas la chance de résister face à cette nouvelle arme.

    Lire aussi:

    Le Japon présente son premier chasseur furtif
    Le chasseur ultramoderne russe T-50 en service dès 2017
    Les Britanniques aideront les Turcs à développer un nouveau chasseur
    Premier tir en vol du chasseur américain F-35A
    Le chasseur F-35, trop cher même pour les USA
    Tags:
    avions furtifs, avions militaires, chasseur, US Air Force, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik