Défense
URL courte
1923212
S'abonner

Conçu pour l'armée russe, l'avion-cargo PAK TA sera également utilisé à des fins civiles, selon un vice-ministre russe de la Défense.

L'industrie aéronautique russe créera prochainement un avion très gros porteur (PAK TA) destiné à remplacer l'avion Antonov An-124 Rouslan, a annoncé samedi le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borissov lors du 3e congrès des avionneurs de Russie.

"Nous travaillerons prochainement ensemble sur un avion de transport superlourd. Nous devons créer un avion pour le ministère de la Défense, mais aussi pour l'aéronautique civile. Je suis certain que les avionneurs russes y sont capables", a indiqué M.Borissov cité par le service de presse du ministère russe de la Défense.

Les constructeurs d'avions russes placent de grands espoirs dans le projet d'avion de transport PAK TA (Ermak), qui porte aussi le nom d'Iliouchine Il-106. Le projet est réalisé par l'avionneur russe Iliouchine. Cet appareil sera capable de se déplacer à la vitesse supersonique de 2.000 kilomètres par heure, en transportant quelques 100 tonnes de fret. La production en série des gros porteurs PAK TA commencera d'ici 2024.

A l'heure actuelle, le plus gros avion de transport des Troupes aérospatiales russes est l'Antonov An-124 Rouslan. Les An-124 ont établi un record pendant l'opération antiterroriste russe en Syrie en transportant plus de 10.000 tonnes de fret dont des systèmes de défense antiaérienne S-400 Triumph, des hélicoptères d'assaut Mi-24, Mi-35M et des hélicoptères polyvalents Mi-8AMTCh Terminator. Un An-124 Ruslan peut transporter 120 tonnes de fret sur une distance de 5.000 km ou 80 tonnes de fret sur 7.500 km de distance.

Lire aussi:

La Russie élabore son nouveau monstre volant
Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Tags:
aéronautique, industrie de défense, avions de transport, avions, An-124, PAK TA (Ermak), 3e Congrès des avionneurs de Russie, Iouri Borissov, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik