Ecoutez Radio Sputnik
    Croiseur russe lance-missiles à propulsion nucléaire de classe Kirov (projet 1144)

    Le choc des titans russe et américain sur les mers imaginé

    © Wikipedia /
    Défense
    URL courte
    269111

    Comment serait la bataille navale entre le croiseur russe Kirov et le cuirassé américain Iowa?

    L'observateur de la revue The National Interest Kyle Mizokami a proposé un scénario de la bataille navale démesurée entre le croiseur russe Kirov et le cuirassé américain USS Iowa.

    Le croiseur Kirov est muni de vingt missiles de croisière antinavire P-700 Granit et d'un système multicouche de défense anti-missiles. L'armement du Iowa est composé de trois tourelles et de seize missiles anti-navires Harpoon.

    ​En outre, son blindage lourd pour la protection du navire, de l'équipage et du dépôt d'armes est l'avantage du cuirassé américain.

    ​Selon le scénario, les équipages des deux navires sont au courant de la présence de l'adversaire à la distance de 500 km. A une telle distance, l'avantage principal du Iowa est modéré, ses missiles de longue portée, les Tomahawk sont inutiles contre le Kirov.

    ​A son tour, le croiseur russe lance sur sa cible ses vingt Granit et commence à reculer, puisqu'il a déjà épuisé toutes ses armes offensives, il ne lui reste que ses deux obusiers de 130 mm qui sont dangereux pour l'adversaire pendant le combat à courte distance, mais s'approcher du Iowa hautement protégé, serait trop risqué pour le Kirov.

    Puis, l'analyste suppose que deux des missiles Granit ne parviennent pas à être lancés, sont victimes d'un dysfonctionnement ou tombent dans la mer, laissant dix-huit d'entre eux faire route vers le cuirassé américain. Néanmoins, la tâche pour le Iowa ne devient pas plus simple: pour abattre les Granit, le cuirassé a seulement deux systèmes de défense Phalanx CIWS, des systèmes de guerre électrique SLQ-32 et un dispositif Mark 36 SRBOC.

    ​Selon Kyle Mizokami, il n'est pas possible de prévoir combien de missiles passeront à travers les mailles de ces moyens de défense. Mais dans le cadre du scénario, neuf Granit atteindront leur objectif.

    ​Les chances du cuirassé américain n'augmenteront pas même s'il s'approche du croiseur russe. Le Iowa devra s'approcher du Kirov à au moins 107 km pour lancer 16 Harpoon, pourtant, il sera difficile à ce petit nombre de missiles d'atteindre leur but faisant face à trois niveaux de systèmes de défense.

    La seule distance convenable au Iowa pour détruire le Kirov est 32 km mais il est peu probable que l'équipage du croiseur laissera l'adversaire s'approcher aussi près.

    Lire aussi:

    "Poutine, arrête!": le Pentagone accuse un navire russe de manœuvres dangereuses
    La Russie se dotera d'un nouveau navire traceur pour suivre les tirs balistiques
    Les Etats-Unis font "sauter" leur navire de guerre ultramoderne
    Tags:
    armements, croiseur lance-missiles, navires, Harpoon, P-700 Granit (missile), USS Iowa (BB-61), Tomahawk, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik