Ecoutez Radio Sputnik
    Défense aérienne: de nouveaux missiles entrent en service dans le sud de la Russie

    Défense aérienne: de nouveaux missiles entrent en service dans le sud de la Russie

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    Défense
    URL courte
    5541

    La nouvelle formation militaire russe envoyée dans la région de Krasnodar est composée de trois divisions et dotée d’un système antimissile Buk-M2.

    Systèmes de missiles russes
    © Sputnik . Valery Melnikov
    Une nouvelle brigade équipée d'un système de missiles antiaérien Buk-M2 est entrée en service dans la région militaire du sud de la Russie, annonce lundi le service de presse de la région.

    « Une brigade de missiles a reçu un étendard de combat et a pris son service sur le territoire de la région de Krasnodar », indique le communiqué.

    « L'unité est formée de militaires appelés ainsi que de militaires sous contrat », poursuit le document.

    Le système de missiles sol-air de moyenne portée Buk-M2 (code Otan: SA-17 Grizzly) est destiné à détruire les cibles aérodynamiques, comme les appareils de l'aviation stratégique et tactique ou les hélicoptères et missiles de croisière, ainsi que des missiles de l'aviation et des missiles balistiques tactiques, notamment des missiles antiradar, des éléments destructeurs d'armes de haute précision, des cibles terrestres et maritimes de surface. Les missiles Buk-M2 équipent les forces armées russes depuis 2008.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    La Corée du Nord prépare le lancement d'un missile de moyenne portée
    Première image du missile lourd RS-28 Sarmat
    Les USA détectent un tir de missile nord-coréen
    Tags:
    missiles, défense antiaérienne, BUK-M2, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik