Ecoutez Radio Sputnik
    port d'Odessa

    Un destroyer UK fera escale en Ukraine: une première en 10 ans

    © Sputnik . STR
    Défense
    URL courte
    32245
    S'abonner

    Pour la première fois depuis 10 ans, un destroyer britannique entrerait dans un port ukrainien au cours de l’année à venir. La cause de cette «visite imprévue» reste toutefois à préciser.

    Actuellement en visite à Kiev, le secrétaire d'État à la Défense britannique Michael Fellon a annoncé qu'au cours de la prochaine année un destroyer britannique effectuerait une escale dans le port ukrainien d'Odessa.

    « Il s'agit de la première visite d'un navire britannique en Ukraine depuis 10 ans », a précisé le secrétaire, cité par le ministère ukrainien de la Défense.

    Il a particulièrement insisté sur le fait que le Royaume-Uni accordait constamment de l'aide militaire aux Forces armées ukrainiennes.

    « Au cours de ma rencontre avec le ministre ukrainien de la Défense, nous avons eu l'occasion de porter au jour l'état actuel de tous nos projets communs et avons convenu d'élargir davantage certains d'entre eux, notamment le projet sur l'implication de moniteurs britanniques dans la formation des soldats ukrainiens : désormais, tous les corps des services armés seront concernés. Le projet a été prolongé pour une période s'étendant de l'avril et au mars 2018 », a souligné le secrétaire.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le destroyer russe Vice-amiral Koulakov a achevé sa mission en Méditerranée
    Le bateau ukrainien, sauvé par un destroyer russe, arrêté en Grèce pour sa cargaison
    Un destroyer russe a porté secours à un bateau de pêche ukrainien
    Tags:
    destroyer, Odessa, Royaume-Uni, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik