Ecoutez Radio Sputnik
    le porte-avions lourd Amiral Kouznetsov

    Pourquoi l’Amiral Kouznetsov fume-t-il?

    © Photo. Dover-Marina.com
    Défense
    URL courte
    6014913
    S'abonner

    Est-ce un défaut ou un effet? Le commandant du porte-avions lourd Amiral Kouznetsov vient lever le voile de mystère sur la fumée qui s’échappe de la cheminée du navire, surtout lors des opérations de combat contre les terroristes en Syrie.

    Le groupe aéronaval russe conduit par le porte-avions Amiral Kouznetsov a réalisé ces derniers mois des missions de lutte contre le terrorisme en Syrie, frappant plus d'un millier de cibles. Pourtant, en marge des succès du groupe, c'est l'épaisse fumée noire au-dessus de la cheminée du porte-avions qui a retenu l'attention et est devenue à elle seule un important objet de discussions.

    Selon le commandant du navire, Sergueï Artamonov, la fumée noire ne témoigne en rien d'un quelconque défaut.

    « En réalité, les navires des pays membres de l'Otan fument aussi. Peut-être que leur fumée ne monte pas aussi haut dans le ciel que la nôtre. Mais c'est pour cette raison que la cheminée de l'Amiral Kouznetsov est la plus haute de toute notre flotte », a déclaré Sergueï Artamonov dans une interview à un média russe.

    Le commandant a expliqué que « seuls les navires à propulsion nucléaire ne produisent pas de fumée, ce qui n'est pas le cas du porte-avions lourd Amiral Kouznetsov ».

    Le groupe naval de la Flotte russe du Nord a réalisé des tâches de lutte contre le terrorisme en Syrie depuis le 8 novembre 2016. Il a été appareillé pour la mer Méditerranée le 15 octobre. Le groupe comprenait le porte-avions Amiral Kouznetsov, le croiseur Pierre le Grand, les navires anti-sous-marins Vice-amiral Koulakov et Severomorsk, ainsi que des navires de maintenance et plus d'une quarantaine d'appareils de l'aviation embarquée.

    Après avoir accompli sa mission en Méditerranée au large de la Syrie, le groupe aéronaval russe conduit par le porte-avions Amiral Kouznetsov est rentré début février à sa base de Severomorsk.

    Les avions et hélicoptères embarqués par l'Amiral Kouznetsov, à savoir Su-33, MiG-29K, Ka-52, Ka-29 et Ka-27, ont aussi regagné leur aérodrome de Sévéromorsk-3. C'est la première fois que les avions embarqués de la Flotte navale russe ont été engagés dans les missions visant à frapper des cibles terrestres directement depuis le porte-avions.

    En deux mois l'aviation russe embarquée sur le porte-avions Amiral Kouznetsov a effectué 420 sorties, frappant plus d'un millier de cibles terroristes en Syrie. Outre les frappes, les pilotes de l'aviation navale ont effectué 750 vols de reconnaissance pendant cette opération.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’aviation de la Flotte du Nord de retour en Russie après l’opération syrienne (vidéo)
    La Défense russe révèle la véritable raison de l’escorte UK de l’Amiral Kouznetsov
    Tags:
    fumée, navires, Admiral Kouznetsov (porte-avions), Marine russe, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik