Ecoutez Radio Sputnik
    Les États de New York et Washington contesteront le décret de Trump sur l’immigration

    Les États de New York et Washington contesteront le décret de Trump sur l’immigration

    © AFP 2019 Brendan Smialowski
    Défense
    URL courte
    51213

    Les États américains de New-York et de Washington envisagent de contester le nouveau décret sur l’immigration signé par Donald Trump lundi, a déclaré le procureur général de New York Eric Schneiderman.

    « Aujourd'hui, le procureur général de New-York Eric Schneiderman a déclaré qu'il se joindrait à la plainte déposée par le district de l'ouest de Washington contre le décret sur l'immigration signé par le président Trump », lit-on dans la déclaration.

    Le procureur général de New York estime que le nouveau décret est « la même interdiction aux musulmans, mais sous un autre nom », qui « essaye de réaliser les mêmes buts illégaux et non-constitutionnels ».

    M. Schneiderman espère que l'État du Minnesota rejoindra à son tour la partie plaignante.

    Lundi, Donald Trump a signé un nouveau décret « Sur la protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux États-Unis » en remplacement du décret précédent touchant le même sujet et qui a été suspendu par la cour de justice.

    Un nouveau décret sur l'immigration signé par le président Donald Trump, qui entrera en vigueur le 16 mars, interdit l'entrée sur le territoire américain aux individus de six pays, mais pas de l'Irak, qui était inclus dans le texte du document précédent signé en janvier, a déclaré lundi le département de la Sécurité intérieure (DHS). Les six autres pays concernés sont les mêmes que dans la version de janvier.

    Les autorités américaines ont également souligné que le nouveau décret sur l'immigration n'était pas une interdiction d'entrée pour les musulmans. Le décret du président ne s'applique pas aux résidents permanents légaux, à certains ressortissants étrangers et à certains titulaires de visa.

    Le 27 janvier 2017, Donald Trump a signé la première version du décret « Sur la protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux États-Unis ». Le document interdisait pendant trois mois l'entrée sur le sol américain de ressortissants de sept pays, à savoir l'Iran, l'Irak, le Yémen, la Libye, la Syrie, la Somalie et le Soudan. Le décret suspendait par ailleurs l'accueil de réfugiés sur le territoire américain pendant 120 jours et bloquait pour un délai indéterminé l'accueil de réfugiés en provenance de Syrie.

    Le décret de Donald Trump a suscité de vives protestations aux États-Unis et de violentes critiques dans de nombreux pays. Plusieurs juges fédéraux américains ont bloqué son application, notamment dans les États du New York, de Californie et du Washington. Le ministère de la Justice a fait appel de cette décision, mais la procédure s'est éternisée et le décret a été, de fait, gelé.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Trump signe un nouveau décret sur l'immigration
    Décret sur l'immigration: «La femme de Donald Trump aurait été une priorité»
    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    Donald Trump: la Marine US a abattu un drone iranien dans le détroit d'Ormuz
    Tags:
    immigration, décret, Donald Trump, Minnesota, New York, Washington, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik