Ecoutez Radio Sputnik
    Système antiaérien S-400

    Des systèmes S-300 et S-400 abattent 25 cibles dans le sud de la Russie

    © Sputnik. Ruslan Krivobok
    Défense
    URL courte
    4212389743

    Des systèmes antiaériens S-300 et S-400 ont réalisé des tirs d'essai sur le polygone d'Achoulouk dans la région russe d'Astrakhan.

    Des systèmes russes de défense antiaérienne S-300 et S-400 ont abattu des cibles aérodynamiques, balistiques et terrestres dans le cadre d'une compétition d'artilleurs sol-air organisée sur le polygone d'Achoulouk dans la région d'Astrakhan, a annoncé le service de presse du ministère russe de la Défense.

    Outre les S-300 et S-400, des systèmes Pantsir-S ont pris part aux tirs. « Au total, plus de 50 missiles guidés ont été tirés contre 25 cibles », lit-on dans une déclaration ministérielle.

    Les artilleurs se sont également entraînés à intercepter des avions Su-34, Su-24 et MiG-29.

    Les missiles sol-air S-300 (code Otan : SA-20 Gargoyle) peuvent abattre les avions et les missiles balistiques. Le S-400 Triumph (code Otan : SA-21 Growler) est un système de missiles sol-air de grande et moyenne portée destiné à abattre tout type de cible aérienne : avions, drones et missiles de croisière hypersoniques.

    Le système de combat Pantsir comprend des missiles et des obus d'artillerie. Les premiers, d'une portée de 20 kilomètres, se déplacent à la vitesse de 1 000 mètres par seconde et sont capables de neutraliser les cibles évoluant à une altitude oscillant entre 2 mètres et 15 kilomètres. Les seconds, d'une portée de 4 kilomètres, détruisent les cibles navales ou aériennes à une altitude allant de 0 à 3 kilomètres. Le Pantsir est en mesure de frapper quatre cibles simultanément.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Des missiles S-300 et S-400 assurent la sécurité de la base navale russe en Syrie
    La Russie modifie l’emplacement de ses missiles S-300 et S-400
    S-300 et S-400 en Syrie: Moscou s'explique
    Tags:
    tirs, défense antiaérienne, Achoulouk (polygone), S-300, S-400, ministère russe de la Défense, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik