Défense
URL courte
311327
S'abonner

Ces derniers temps, une multitude de drones de l’armée iranienne sillonnent le ciel au-dessus du porte-avions américain George H. W. Bush, déployé dans le golfe Persique. Un analyste politique a raconté à Sputnik que ce comportement de l’Iran énervait le Pentagone.

Les premiers drones iraniens, espionnant des navires américains, ont été détectés en 2012. Au cours des derniers mois, ces rencontres se sont produites presque tous les jours.

Les appareils sans pilote iraniens seraient devenus incontournables dans le ciel au-dessus du porte-avions George H. W. Bush, déployé dans le golfe Persique dans le cadre des efforts anti-Daech de Washington au Proche-Orient, a expliqué l'analyste politique Ilya Plekhanov à Sputnik.

« Les Américains utilisent ce porte-avions pour effectuer des frappes aériennes contre Daech en Irak et en Syrie. Les Iraniens utilisent leurs drones pour observer ces opérations, ce qui irrite les troupes américaines qui ne peuvent rien faire contre ces drones, car ils sont dans les eaux internationales », a déclaré l'analyste.

M. Plekhanov a ajouté qu'il était peu probable que le porte-avions abatte des drones iraniens, ainsi que Téhéran utilise ses appareils sans pilote pour attaquer le navire américain. En outre, selon lui, même la surveillance à une distance proche ne permet pas à l'armée iranienne d'obtenir toute l'information confidentielle.

« Cependant, tout cela a clairement énervé le Pentagone. Chaque fois qu'un drone approche du porte-avions, [le personnel américain, ndlr] le considère comme une situation de combat potentiel. En outre, le Pentagone n'est pas prêt à abattre les drones car cette action pourrait conduire à une escalade des tensions dans les relations déjà tendues avec Téhéran et aux changements drastiques de la situation stratégique dans la région », a estimé l'expert.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

La CIA autorisée à tuer des suspects par drones: plus de décès sur les ordres US?
Le porte-avions US Ronald Reagan se dirige vers la Corée du Nord
L'Iran face à une crise régionale: vers qui se tournera-t-il?
La Russie prête à servir d'intermédiaire entre l'Iran et les USA
Tags:
relations bilatérales, reconnaissance, porte-avions, drone, USS George H.W.Bush, Golfe persique, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook