Défense
URL courte
23482
S'abonner

Jack Keane, général quatre étoiles américain à la retraite, qui a quitté le service actif en 2003, a accusé l’administration Obama d’avoir échoué à changer l’issue de la guerre en Afghanistan, qualifiant la campagne militaire de «honte».

Le général Jack Keane, ancien numéro deux de l'armée de terre américaine, a qualifié la présence des États-Unis en Afghanistan depuis 16 ans de «honte» et a déclaré qu'il faillait y envoyer de 10.000 à 20.000 militaires supplémentaires pour gagner la guerre.

«Depuis 16 ans, nous sommes impliqués dans cette guerre et c'est une honte absolue que nous n'ayons pas encore terminé cette guerre, [avec une issue, ndlr] favorable pour nous», a estimé M. Keane dans une interview à la chaîne de télévision Fox News.

Le général américain a commenté, en particulier, de récents rapports sur le fait que le Pentagone enverrait un contingent supplémentaire de 4.000 militaires des forces armées américaines pour contrer le renforcement des talibans en Afghanistan.

Ainsi, Jack Keane a précisé que le nombre de 4.000 n'était «qu'une spéculation à ce stade» et qu'il ne suffisait pas pour vaincre les talibans et renforcer l'armée afghane.

Auparavant, le Président Donald Trump avait donné au chef du Pentagone, James Mattis, son feu vert pour déterminer la taille du contingent militaire américain en Afghanistan. À l'heure actuelle, les États-Unis ont quelque 8.400 militaires dans ce pays asiatique.

Lire aussi:

Une bombe explose près d'une base militaire US en Afghanistan
300 Marines US s'apprêtent à mettre pied en Afghanistan
Président kirghiz: l’opération US en Afghanistan encourage le trafic de drogue
Sénateur russe: l’Afghanistan, nouveau terrain d’essai des armes US dernier cri?
Tags:
campagne militaire, honte, contingent militaire, présence militaire, armée, Jack Keane, Afghanistan, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook