Ecoutez Radio Sputnik
    Base chinoise de Djibouti

    Base chinoise à Djibouti: lever du drapeau national pour célébrer les 90 ans de l’armée

    © AFP 2019 STR
    Défense
    URL courte
    12221

    La cérémonie de lever du drapeau national de la Chine qui a marqué l'ouverture de sa base à Djibouti, dans la corne de l'Afrique, a coïncidé avec le 90e anniversaire de la création de l’Armée populaire de libération (APL). Les experts interviewés par Sputnik ont insisté sur l’importance de l’évènement.

    La Chine a inauguré mardi à Djibouti sa première base logistique à l'étranger, événement qui témoigne de la ferme détermination de Pékin à défendre ses intérêts nationaux et constitue un élément important des célébrations du 90e anniversaire de l'Armée populaire de libération, a déclaré à Sputnik le politologue chinois Shen Shishun.

    «Dans certains articles, la base de Djibouti est qualifiée de militaire, mais tel n'est pas le cas. C'est un centre logistique destiné à aider les navires à mieux s'acquitter des missions de maintien de la paix en dehors de la Chine. Cela la distingue radicalement des bases militaires américaines à l'étranger qui visent à établir la domination et le contrôle des États-Unis sur d'autres pays», a souligné M.Shen, directeur du Centre d'étude du Pacifique à l'Institut chinois des relations internationales.

    Un autre interlocuteur de l'agence, le colonel russe à la retraite Mikhaïl Khodarenok a souligné pour sa part que la Chine investissait beaucoup dans le développement des pays d'Afrique, y compris de Djibouti, et qu'elle ne s'heurtera à aucun obstacle politique pour y installer des bases militaires.

    «La présence militaire chinoise à Djibouti a une grande importance géopolitique. […] Aujourd'hui, la base de Djibouti est un centre logistique, mais il n'est pas à exclure qu'une base navale chinoise y apparaisse à terme», a estimé expert.

    Les observateurs supposent que le temps n'est pas loin où de pareils centres logistiques de la marine chinoise pourraient être installés au Pakistan et en Birmanie.

    Stratégiquement situé sur le détroit de Bab-el-Mandeb, un des corridors maritimes les plus fréquentés au monde, Djibouti qui ne compte que 800.000 habitants, accueille déjà des bases militaires française, américaine et japonaise.

    Selon Washington, la base chinoise de Djibouti «reflète et amplifie l'influence croissante de la Chine, qui augmente la portée de ses forces armées», mais Pékin rejette ces allégations, soulignant qu'il ne recherche en aucun cas l'expansion militaire.

    Lire aussi:

    Conflit Djibouti-Érythrée: la Chine pourrait déployer ses troupes à la frontière
    La Chine lance l'aménagement de sa première base navale à Djibouti
    La Chine est en train d’évincer la France de la côte atlantique de l’Afrique
    La Chine mise sur la «diplomatie ferroviaire» en Afrique
    La Chine prête à investir 74 mds USD en Afrique
    Tags:
    expert militaire, base militaire, Armée populaire de libération (APL) chinoise, Sputnik, Mikhaïl Khodarenok, Shen Shishun, Alcester (Etats-Unis), Djibouti, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik