Défense
URL courte
11601
S'abonner

L’équipement de combat du soldat du futur, Ratnik, a fait ses preuves en Syrie sans qu’aucun de ses éléments ne soit mis hors de service, a déclaré mercredi le directeur général de l’entreprise conceptrice.

Dmitri Semizorov, directeur général de l'Institut de recherche en mécanique de précision, concepteur de l'équipement du fantassin du futur Ratnik, a fait savoir mercredi que l'équipement révolutionnaire avait été utilisé avec succès en Syrie et qu'aucun de ses éléments de protection n'avait été mis hors de service.

«L'équipement a été exploité par les militaires, notamment en Syrie. Il a fait ses preuves pendant les combats. Nous avons étudié très minutieusement les échantillons portés par les militaires dans la fournaise du combat et n'avons trouvé aucune trace de perforation des éléments de protection. Les exemples en ce sens sont très nombreux», a signalé M.Semizorov.

D'un poids de 24 kg, le système de combat de deuxième génération Ratnik comprend une cinquantaine d'éléments — des armes d'infanterie, des munitions, un gilet pare-balles, des moyens de communication et de navigation, d'autres dispositifs faisant largement appel aux hautes technologies.

Lire aussi:

Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Licenciement en cas de non-vaccination? La droite dénonce «une volonté de revanche sur le dos des salariés»
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Tags:
réussite, essais, Ratnik, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook