Défense
URL courte
10602
S'abonner

Des chasseurs embarqués du porte-avions russe Amiral Kouznetsov qui se trouvait en Méditerranée, ont pris part aux opérations de l'aviation russe en Syrie, selon un haut responsable de la Marine russe.

Des chasseurs embarqués Su-33 du porte-avions Amiral Kouznetsov ont volé dans un rayon de 300 km pour prendre part aux frappes de l'aviation russe en Syrie, a annoncé le chef de l'Etat-major de la Marine, le vice-amiral Andrei Vologinski lors d'une table ronde tenue au Forum Armée-2017 qui se déroule actuellement dans les environs de Moscou.

«Pour remplir des missions de combat, on s'est servi des chasseurs embarqués MiG-29K/KUB et Su-33. Les Su-33 étaient utilisés pour frapper des cibles dans la région de Damas et de Deir ez-Zor, se trouvant au-delà d'un rayon de 300 kilomètres», a indiqué le militaire.

Lorsqu'il s'agissait de détruire des cibles à Idlib, Alep et Palmyre, situées dans un rayon inférieur à 300 kilomètres, le porte-avions Amiral Kouznetsov envoyait ses chasseurs MiG-29K/KUB.

Au total, l'aviation embraquée du porte-avions a effectué plus de 400 vols de combat, ayant détruit près de 1.300 cibles de l'organisation terroriste Etat islamique.

Lire aussi:

«Le grand avantage» de l'Amiral Kouznetsov face au porte-avions UK Queen Elizabeth
Le porte-avions russe Amiral Kouznetsov en route vers la modernisation
Pourquoi l’Amiral Kouznetsov fume-t-il?
Près de 60 navires de l’Otan surveillaient l’Amiral Kouznetsov en Syrie
Tags:
frappe aérienne, Mig-29K/KUB, Su-33, Marine russe, Andrei Vologinski, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook