Ecoutez Radio Sputnik
    La base aérienne d'Incirlik

    Modernisation coûteuse: les USA prêts à débourser 30 M USD pour la base d’Incirlik

    © AFP 2018 Pool/Tobias Schwarz
    Défense
    URL courte
    8421

    Dans le contexte des discussions sur la fermeture éventuelle de la base aérienne américaine d’Incirlik en Turquie, le commandement de la Force aérienne des États-Unis a demandé au gouvernement un financement de 30 millions pour moderniser des installations sur le territoire de la base, annonce le journal Cumhuriyet.

    L'armée américaine a demandé à la Maison-Blanche un financement de 30 millions de dollars du budget pour l'année 2018 afin de moderniser les installations sur la base aérienne d'Incirlik en Turquie, annonce le journal turc Cumhuriyet se référant à un rapport des militaires américains.

    Il est prévu notamment de construire sur la base une nouvelle caserne pour 216 personnes. En outre, des mesures seront prises pour augmenter l'efficacité et la rapidité de l'exécution des missions sur la base afin que le personnel militaire puisse répondre rapidement en cas d'urgence.

    La base de Kürecik, équipée d'un radar anti-aérien, sera également incluse dans la planification de la modernisation.

    La base aérienne d'Incirlik, l'une des principales bases militaires des États-Unis et de l'Otan dans la région, est devenue une pomme de discorde entre Washington et Ankara. Début 2017, la Turquie a affirmé qu'elle se réservait le droit de fermer la base à la coalition internationale dirigée par les États-Unis sur fond de tensions entre Ankara et Washington.

    Selon les informations du Daily Sabah, l'armée américaine a demandé 26 millions de dollars pour la construction d'une nouvelle caserne et 6,4 millions pour la modernisations des «sites opérationnels».

    La Turquie a mis depuis 2015 sa base aérienne d'Incirlik à disposition de la coalition qui mène des opérations contre les djihadistes en Syrie. Mais de profondes divergences opposent Ankara et Washington sur le dossier syrien, notamment en raison du soutien américain aux milices kurdes syriennes, considérées par la Turquie comme terroristes et émanant du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK).

    De plus, la base a opposé Berlin et Ankara: en juillet, l'Allemagne a été contrainte de retirer ses forces aériennes de la base. Le retrait des militaires en poste sur la base d'Incirlik, entériné par le Parlement allemand en juin, marquait la dernière étape d'un des nombreux contentieux qui opposent Berlin et Ankara, allant de la question du génocide arménien à celle de la présence sur le sol allemand de responsables politiques turcs durant la campagne pour le référendum turc d'avril dernier.

    Lire aussi:

    Ville fantôme d'Incirlik: on veut rompre le lien avec «l'impérialisme et l'Otan»
    Berlin entame le retrait de son armée de l'air de la base turque d'Incirlik
    «L’Otan rejoint la coalition anti-Daech, et Incirlik n’est plus un atout pour la Turquie»
    Tags:
    modernisation, base aérienne d'Incirlik, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik