Ecoutez Radio Sputnik
    Peshmergas kurdes

    À qui le tour? Un fusil d'assaut serbe contre les terroristes de Daech

    © AP Photo / Alice Martins
    Défense
    URL courte
    8121
    S'abonner

    Les photos publiées sur Internet du fusil d'assaut serbe M-70, baptisé «Kalachnikov serbe» et fabriqué par l’entreprise Zastava, avec lequel les forces arabo-kurdes ont libéré Raqqa de Daech ont suscité une vague de commentaires, voire de théories de complot. Aleksandar Radic, analyste militaire de Belgrade, donne son avis à Sputnik.

    Il n'est pas à exclure qu'il s'agisse en effet du vieux modèle yougoslave M-70, a déclaré à Sputnik Aleksandar Radic, essayant d'expliquer comment cette arme serbe avait pu se retrouver au Proche-Orient.

    «La Yougoslavie fabriquait énormément d'armements pour l'exportation, y compris vers les pays du Proche-Orient et l'Afrique du Nord, et nous ouvrions également des usines d'armes d'infanterie à l'étranger», a rappelé l'interlocuteur de l'agence.

    Et de supposer qu'il pourrait également s'agir d'armes de «réserve passive» de la Bosnie-Herzégovine d'après-guerre qui auraient été transportées des Balkans en Irak entre 2004 et 2006 afin de moderniser l'armée de ce pays ou pour satisfaire les besoins des États ayant rejoint la lutte contre le terrorisme.

    Selon l'expert, cela aurait été fait avec l'aval des États-Unis sous prétexte de désarmer la Bosnie afin de prévenir un nouveau conflit interne.

    «Quoi qu'il en soit, par la suite, Washington a perdu le contrôle de la situation sécuritaire en Irak de sorte qu'à l'issue de la désorganisation d'une partie des troupes irakiennes, de vols massifs et du chaos généralisé, l'arme aurait pu tomber entre les mains de n'importe qui à commencer par de simples civils jusqu'à des personnes ayant rallié les rangs de Daech», a poursuivi M.Radic.

    Et de signaler qu'il s'agissait toutefois de centaines de milliers de fusils d'assaut.

    «Il est significatif qu'en 2007 de tels fusils se soient retrouvés entre les mains des terroristes contre lesquels justement l'opération militaire américaine avait été lancée», a relevé l'analyste serbe.

    Comme l'a indiqué à Sputnik un porte-parole de Zastava, on ne doit pas oublier que l'usine n'a pas cessé de fabriquer des armes pour l'exportation, y compris vers les Émirats arabes unis et, depuis 2013, vers l'Arabie saoudite.

    D'après ce dernier, les fusils d'assaut photographiés en Syrie ressemblent effectivement à la production de Zastava, mais on ne peut pas confirmer à 100% leur origine.

    Si ces armes serbes se sont retrouvées effectivement au Proche-Orient, elles ont quitté le territoire de la Serbie tout à fait légalement pour tomber par la suite entre les mains de n'importe qui par des voies illégales, y compris entre les mains des Kurdes qui ont repris Raqqa soutenus par les États-Unis.

    Tags:
    lutte, exportations, terrorisme, Kurdes, M-70 (fusil d'assaut), Kalachnikov (fusil d'assaut), Zastava, Sputnik, Etat islamique, Aleksandar Radic, Raqqa, Balkans, Bosnie-Herzégovine, Washington, Afrique du Nord, Proche-Orient, Émirats Arabes Unis, Yougoslavie, Arabie Saoudite, Serbie, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik