Ecoutez Radio Sputnik
    ATACMS

    Les USA créent des missiles balistiques d'une portée améliorée

    © AFP 2017 Mike Nelson
    Défense
    URL courte
    32089316

    L'armée américaine envisage de se doter de nouveaux missiles balistiques tactiques dont la portée sera supérieure aux missiles MGM-140 ATACMS qu'elle utilise depuis plus 40 ans.

    L'armée des États-Unis espère remplacer les missiles balistiques tactiques de la guerre froide par de nouveaux, capables d'atteindre des cibles trois fois plus loin qu'auparavant, annonce Popular Mechanics.

    C'est le système Long Range Precision Fires Missiles (LRPF) qui est destiné à améliorer la capacité de défense des troupes américaines. Si les missiles sol-sol MGM-140 ATACMS, utilisés depuis 1980, pouvaient atteindre des cibles à une distance de 160 km, le LRPF pourrait parcourir 500 km, la portée maximale autorisée par le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF), conclu entre les États-Unis et l'URSS en 1987.

    En outre, le commandement américain espère que le nouveau missile sera également plus compact, ce qui permettra de placer deux ou même quatre missiles dans des conteneurs de lancement.

    À en juger d'après les caractéristiques du système LRPF, ses concepteurs souhaitent rivaliser avec les missiles tactiques Iskander-M en service dans l'armée russe depuis 2006. Construit dans les années 1990, le système Iskander-M a une portée comprise entre 50 et 500 km. Son véhicule peut transporter deux missiles à la fois. L'Iskander-M est destiné à frapper des cibles tactiques et des objectifs de surface ennemis et peut en même temps servir comme vecteur d'armes nucléaires tactiques.

    Lire aussi:

    Un système de missiles russes Iskander livré en Afrique du Nord
    Un missile invisible pour équiper les systèmes russes Iskander
    Russie: les missiles Iskander-M modernisés verront le jour après 2020
    Tags:
    missiles balistiques, MGM-140 ATACMS, Long Range Precision Fires Missiles (LRPF), Iskander-M, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik