Ecoutez Radio Sputnik
    Des chasseurs de cinquième génération

    L'usine indienne qui assemble des chasseurs russes Su pourrait fabriquer des FGFA

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Défense
    URL courte
    6511

    L'usine de Hindustan Aeronautics Limited (HAL), qui assemble actuellement des chasseurs polyvalents russes Soukhoï Su-30MKI, pourrait passer sans problèmes à la fabrication de chasseurs de cinquième génération FGFA, a déclaré le PDG de l'entreprise.

    L'usine de la société indienne Hindustan Aeronautics Limited (HAL) située dans la ville de Nashik (État du Maharashtra, dans l'ouest de l'Inde), qui assemble, sous la direction de spécialistes russes, des chasseurs polyvalents Soukhoï Su-30MKI, pourra servir à fabriquer des chasseurs de cinquième génération FGFA, a déclaré le PDG de l'entreprise, Suvarna Raju.

    «Il est évident que l'usine permettra de fabriquer des FGFA. Il suffira de l'élargir un peu. Nous n'aurons pas besoin de gros investissements», a souligné Suvarna Raju, cité par la chaîne de télévision NDTV.

    Il a fait remarquer que le Su-30MKI et le FGFA présentaient de nombreuses similitudes. En outre, l'entreprise de Nashik est dotée d'équipements suffisants pour le chasseur de cinquième génération sur lequel Moscou et New Delhi tentent de s'entendre depuis une dizaine d'années.

    Vladimir Drojjov, directeur adjoint du Service de coopération technique et militaire de Russie, avait précédemment déclaré à Sputnik que la Russie et l'Inde s'étaient d'ores et déjà accordées sur un projet de contrat prévoyant la conception commune du chasseur et que Moscou était prêt à signer ce document.

    Le journal américain Defense News avait déclaré disposer d'un compte-rendu des forces aériennes indiennes dans lequel celles-ci affirmaient prétendument vouloir cesser leur coopération avec la Russie sur cet appareil parce que ce projet céderait par ses paramètres au F-35 américain.
    Le projet FGFA s'inscrit dans le droit fil de la politique Make in India pratiquée par l'actuel gouvernement indien. Le concepteur russe est le Bureau d'études Soukhoï et son collaborateur indien est la société Hindustan Aeronautics.

    Le quotidien économique indien Economic Times avait annoncé pour sa part que l'accord sur la recherche-développement serait échelonné sur six ans et que l'Inde et la Russie investiraient 4 milliards de dollars chacune (environ 3,3 milliards d'euros) dans la mise au point du modèle expérimental de l'avion. Le coût total de la fabrication de 127 avions est estimé à 25 milliards de dollars (un peu plus de 21 milliards d'euros).

    Le FGFA est un chasseur polyvalent russe de cinquième génération. L'emploi de matériaux composites et de technologies innovantes, ainsi que la configuration aérodynamique de l'avion, lui assurent une signature radar, optique et infrarouge des plus faibles.

    Lire aussi:

    L’Inde approuve la création de l'avion de 5e génération conjointement avec la Russie
    La Russie et l’Inde s’apprêtent à signer le contrat sur le chasseur FGFA
    Des chasseurs pour la royauté. Pourquoi les Cheiks ont besoin d’«ailes» de combat russes
    Tags:
    avion, travaux de conception, chasseur, FGFA (fifth generation fighter aircraft), Hindustan Aeronautics Limited (HAL), Bureau d'études Sukhoi, Sputnik, Moscou, Inde, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik