Défense
URL courte
9510
S'abonner

Face à la menace nord-coréenne, le Japon veut étudier la possibilité d'implanter sur son territoire des systèmes antimissiles américains Aegis Ashore.

Le ministère nippon de la Défense a demandé 730 millions de yens supplémentaires (54,5 M EUR) pour la mise au point du plan de déploiement de deux systèmes antimissiles américains Aegis Ashore, a annoncé le ministre Itsunori Onodera.

«Alors que la Corée du Nord renforce son potentiel balistique, il est nécessaire d'accroître le plus vite possible nos capacités en vue de défendre notre pays, notre population, nos territoires, nos eaux territoriales et notre espace aérien», a souligné M.Onodera lors d'une conférence de presse.

Auparavant, les médias japonais avaient affirmé que le gouvernement nippon pourrait décider de l'éventuel déploiement de deux systèmes Aegis Ashore le 19 décembre prochain. Selon leurs rapports, l'un sera installé sur un polygone d'entraînement dans la préfecture d'Akita, dans le nord du pays, et l'autre dans la préfecture de Yamaguchi (sud-ouest).

La semaine dernière, l'agence Reuters citant des sources informées avaient relaté que les autorités nippones envisageaient d'acheter des missiles air-sol de haute précision capables d'atteindre la Corée du Nord et la Chine continentale.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
défense, sécurité, défense antimissile, Aegis, Itsunori Onodera, Japon, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook