Ecoutez Radio Sputnik
    Le HMS Queen Elizabeth

    Le porte-avion britannique victime d'une fuite dès sa deuxième semaine de mise en service

    © AP Photo / Russell Cheyne
    Défense
    URL courte
    40422

    Le plus grand porte-avions britannique, Queen Elizabeth, d’une valeur de 3,1 milliards de livres sterling, signale une panne peu après sa mise en service. La réparation pourrait encore coûter des millions.

    Le plus grand porte-avions britannique, le Queen Elizabeth, a pris l'eau en raison d'une panne deux semaines après sa mise en exploitation par la Royal Navy, annonce le Daily Mail.

    La panne, décelée pendant les essais en mer, a affecté un joint gonflable des arbres porte-hélice. Les marins sont désormais obligés de pomper 200 litres d'eau par heure.

    Lancé il y a quelques semaines, le nouveau porte-avions de la Royal Navy, d'une valeur de 3,1 milliards de livres sterling, présente donc un défaut «important» dont la réparation pourrait coûter des millions.

    Le plus grand navire de guerre du Royaume-Uni, qui se trouve actuellement à Portsmouth, devra peut-être être transporté en cale sèche pour être réparé.

    Le porte-avions ultramoderne HMS Queen Elizabeth est entré en service au sein de la Royal Navy début décembre, après une cérémonie de baptême à Portsmouth. D'un déplacement de 65.000 tonnes et d'une longueur de 280 m, il est capable d'atteindre une vitesse de 25 nœuds. Le porte-avions peut accueillir jusqu'à 1.600 membres d'équipage et porter 40 avions et hélicoptères.

    Lire aussi:

    Londres préparerait le «Reine Élisabeth» à la guerre avec Pyongyang
    Porte-avions UK bientôt à l'eau: le Times anticipe déjà la «surveillance russe»
    Le porte-avions britannique Queen Elizabeth entame sa première traversée transatlantique
    Tags:
    panne, porte-avions, HMS Queen Elizabeth, Royal Navy (Royaume-Uni), Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik