Défense
URL courte
18422
S'abonner

Le Royaume-Uni envisage de dépenser 10 millions de livres sterling pour la mise en œuvre d'un radar destiné à protéger le pays contre une éventuelle «agression russe».

Su-25, la base aérienne Hmeymim
© Sputnik . Dmitry Vinogradov
Londres a l'intention d'implanter un radar sur l'île écossaise d'Unst (archipel des Shetland) qui devrait permettre à ses forces aériennes de contrôler l'espace au-dessus de la mer de Norvège.

Selon le site Web du ministère britannique de la Défense, la mise en place du radar est censée renforcer les capacités de combat du pays face à une «intensification des activités» de Moscou.

«Nous protégerons toujours notre ciel contre l'agression russe. Ce radar revêt une importance vitale pour la sécurité de la Grande-Bretagne, car nous réagissons aux menaces mondiales croissantes et augmentons nos capacités de réponse», a déclaré le ministre britannique de la Défense Gavin Williamson.

D'après lui, les actions russes ne se limitent pas «aux frontières orientales de l'Europe», et la menace qui pèse ainsi sur les Britanniques est «réelle et grave».

Le prix du radar en question est d'environ 10 millions de livres sterling (11,3 M EUR). Après sa mise en service, il fera partie du système du centre national d'intervention rapide qui a pour mission de protéger l'espace aérien britannique.

Lire aussi:

Le compositeur italien Ennio Morricone est décédé à l'âge de 91 ans
L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
Tags:
menace russe, radar, espace aérien, sécurité, ministère britannique de la Défense, Gavin Williamson, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook