Défense
URL courte
15483
S'abonner

La Russie poursuit les négociations avec Le Caire portant sur un éventuel équipement des porte-hélicoptères Mistral d’armements russes. Elle a déjà remporté l’appel d’offres pour la livraison d’hélicoptères pour ces navires.

La Russie continue de travailler avec l'Égypte en vue d'équiper ses porte-hélicoptères Mistral avec des systèmes d'armes et de commande, a indiqué l'assistant du Président russe pour la coopération militaire technique Vladimir Kojine au journal Kommersant.

Les négociations sont encore en cours, mais la question sera tranchée en 2018, selon lui. Le Kremlin espère que l'Égypte apprécie les avantages dont dispose la Russie par rapport aux autres candidats à cette tâche.

Le Caire a déjà interpellé la Russie au sujet de la livraison d'hélicoptères Ka-52K «Katran» pour les Mistral, l'Égypte refusant d'équiper ses navires d'aéronefs européens ou américains.

«En mai 2017, la Russie a été officiellement proclamée gagnante de l'appel d'offres pour la livraison d'hélicoptères. À l'heure actuelle, […] seuls des détails restent à mettre au point», a indiqué le responsable.

Un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la livraison de deux porte-hélicoptères français de classe Mistral avait été conclu entre la France et la Russie en 2011. Cependant, les événements en Ukraine et les pressions exercées sur François Hollande par ses alliés de l'Otan avaient contraint le Président de la République à résilier le contrat avec Moscou pour revendre les bâtiments de guerre au Caire. La Russie livrera à l'Égypte des hélicoptères Kamov et des équipements navals pour les navires Mistral.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
Mistral, Vladimir Kojine, Egypte, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook