Ecoutez Radio Sputnik
    L'explosion d'une bombe nucléaire. Image d'illustration

    Les essais nucléaires français des années 1960 tueraient encore aujourd’hui en Algérie

    CC0 / pixabay
    Défense
    URL courte
    321228

    La France a effectué des essais nucléaires dans les années soixante en Algérie. La région de Reggane au sud de l'Algérie resterait contaminée. Cette contamination radioactive peut provoquer des mutations génétiques et des changements irréversibles de tous les organismes vivants même de nos jours.

    Les essais de bombes nucléaires peuvent avoir des suites fâcheuses sur les algériens pour une longue période. Le nombre de victimes des essais reste inconnu. Les seuls chiffres qui apparaissent dans des archives d'un membre français de l'Église, évoquent 42.000 victimes. Il y a trois ans, le ministère français de la Défense a déclaré que le nombre de victimes était de 27.000 personnes. Ce sont des soldats français et des habitants algériens des environs. Cependant, le taux de mortalité par cancer et d'autres maladies liées au nucléaire n'est pas dévoilé. Jusqu'à aujourd'hui, les zones contaminées restent dangereuses pour la vie et la santé. Le représentant des «Prisonniers du Désert» (un groupe de personnes qui ont purgé une peine dans les régions désertiques de l'Algérie de 1992 à 1996) Nureddin Mauhub a déclaré que de nombreux prisonniers ont été irradiés pendant leur séjour dans les prisons du désert.

    L'ingénieur nucléaire Ammar Mansuri a annoncé au journal Al-Arabi al-Jadid, qu'en réalité il y avait eu plus d'explosions nucléaires en Algérie. "La France a effectué 13 essais nucléaires souterrains, 4 essais nucléaires aériens, 4 essais avec du plutonium et 35 autres essais."

    Selon lui, les documents sur les essais nucléaires ont été transférés au gouvernement algérien, il n'y a que 10 ans. Les informations de certains documents restent classées "secret". Voilà pourquoi aucune observation ou étude systématique n'a été menée dans la région au cours du siècle dernier. Par conséquent, aucune mesure adéquate n'a été prise pour réduire l'impact négatif sur l'environnement. Il est difficile de dire à quel point le niveau de pollution a changé au cours des dernières décennies et à quoi s'attendre dans l'avenir.

    Le gouvernement algérien affirme que la superficie de la zone contaminée est supérieure à 100 km2, rapporte le site du journal Al-Arabi al-Jadid. Cependant, les problèmes ne concernent pas que cette zone. C'est un territoire désertique et les vents transportent des particules contaminées sur les territoires voisins. Maintenant, il est nécessaire d'étudier le niveau de rayonnement dans le désert pour déterminer les frontières de la zone contaminée.

    Le 13 février 1960 dans la région de Reggane au sud de l'Algérie colonisée, la France a effectué son premier essai nucléaire. Au total, 17 essais nucléaires ont eu lieu sur les 6 années suivantes, d'après les données officielles.

    Lire aussi:

    Des essais nucléaires français en Algérie, un «crime contre l'humanité»
    Des îles Marshall à Pyongyang: les essais nucléaires les plus dévastateurs sous la loupe
    L’héritage toxique de la France à la Polynésie
    Tags:
    tests nucléaires, Algérie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik