Ecoutez Radio Sputnik
    Corée du Nord

    The National Interest fait la lumière sur l'arme nord-coréenne la plus puissante

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    Défense
    URL courte
    14695

    La Corée du Nord dispose de plusieurs organes secrets chargés des renseignements, dont certains sont implantés en Corée du Sud. Ces services constitueraient un atout de Pyongyang en cas de guerre, estime The National Interest.

    Les services secrets peuvent être un instrument efficace de Pyongyang en cas de conflit armé sur la péninsule coréenne, écrit The National Interest.

    La revue américaine indique, en se référant à un rapport du Pentagone, que la Corée du Nord possède deux services de renseignement. Le premier s'occupe du renseignement extérieur et des opérations secrètes. Le second est responsable du contre-espionnage. Pourtant il y aurait deux autres services qui opéreraient en Corée du Sud.

    D'après les experts, le département du renseignement de l'état-major de l'armée nord-coréenne, organe principal du renseignement extérieur du pays, a été créé sur le modèle de la direction générale des renseignements des Forces armées de l'Union Soviétique. Ce service est composé de six unités chargées des opérations secrètes, du renseignement, des cyberactivités, de la collecte du renseignement et des négociations inter-coréennes.

    Le ministère de la Protection de la sécurité de l'État est, à son tour, le principal acteur du contre-espionnage. Selon The National Interest, il effectue également certaines tâches dans le domaine du renseignement extérieur. Cet organe a été créé sur le modèle du ministère soviétique de la Sécurité de l'État. Le Pentagone affirme qu'il est directement subordonné à Kim Jong-un.

    Les activités des deux autres services secrets sont liées à la Corée du Sud. Par exemple, le Département du front uni s'occupe de la création des groupes nord-coréens en Corée du Sud et des négociations inter-coréennes. L'autre service indiqué par le Pentagone est le 225e Bureau, qui travaille clandestinement. Selon les militaires américains, cet organe est chargé de l'entrainement et de l'infiltration de ses agents en Corée du Sud, ainsi que de la création des organisations politiques clandestines qui s'occupent de l'incitation aux manifestations et aux révolutions.

    The National Interest souligne que les services secrets constituent l'un des fondements de l'action de Pyongyang. Les experts estiment que les agents nord-coréens travaillent avec succès à l'étranger. Ils sont considérés coupables de la mort de Kim Jong-nam, frère ainé de Kim Jong-un.

    Compte tenu du niveau de développement des services du renseignement nord-coréens, la revue américaine indique qu'ils peuvent s'avérer très efficaces en cas de conflit sur la péninsule coréenne.

    Lire aussi:

    Pyongyang menace de «détruire sans pitié» les auteurs du complot contre Kim Jong-un
    Pyongyang pourrait élaborer dès cette année un missile balistique intercontinental
    Le complot contre Kim Jong-un aurait coûté 300.000 USD à Washington et à Séoul
    Tags:
    services secrets, contre-espionnage, espionnage, renseignement, The National Interest, Pentagone, Péninsule de Corée, Corée du Nord, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik