Défense
URL courte
3301
S'abonner

L’Irak a besoin de systèmes anti-aériens russes S-400 pour se défendre contre les attaques, a déclaré le président de la commission de la sécurité et de la défense au parlement irakien, Hakim al-Zamili. Le politologue irakien Muataz Mahi Abdel Hamid a donné à Sputnik son sentiment sur cette déclaration.

L'Irak ne ferait que gagner à la diversification des sources de son armement, et même si cela déplaît aux États-Unis, il lui faut revenir aux armes russes qui avaient été largement utilisées par l'armée irakienne avant 2003, a déclaré à Sputnik Muataz Mahi Abdel Hamid, directeur du Centre irakien de sécurité et de stratégie.

«Le gouvernement irakien se rend compte de la nécessité de revenir à la stratégie militaire de l'est [et aux partenaires de l'est, ndlr], la stratégie militaire occidentale réalisée après 2003 s'étant illustrée comme parfaitement inefficace», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'expliquer que tout le monde avait constaté que cette stratégie occidentale n'assurait pas la direction requise des opérations.

«Néanmoins, plusieurs pays régionaux s'opposent à ce que l'Irak devienne une plateforme pour une attaque éventuelle contre Israël ou d'autres États voisins. Certaines monarchies du Golfe préfèrent que l'Irak soit soumis aux États-Unis qui ne veulent pas voir l'Irak s'équiper de S-400», a poursuivi l'analyste.

Selon ce dernier, il est peu probable qu'un contrat d'acquisition de systèmes russes de missiles sol-air S-400 soit signé dans un proche avenir, étant donné une multitude d'obstacles.

«Tout porte à croire par conséquent que l'Irak restera un pays faiblement armé. Nous l'avons déjà vu dans la longue guerre à usure contre les terroristes qui n'ont d'ailleurs occupé qu'un tiers du territoire irakien», a résumé Muataz Mahi Abdel Hamid.

De son côté, l’ambassadeur irakien en Russie a démenti les rumeurs sur des négociations en cours à Moscou sur des livraisons en Irak de S-400, en indiquant que Bagdad n’avait pas encore pris de décision sur cette question.

Le S-400 Triumph (désignation Otan: SA-21 Growler) est un système de missiles sol-air de grande et moyenne portée destiné à abattre tout type de cible aérienne: avions, drones et missiles de croisière hypersoniques. Le système est capable de tirer simultanément 72 missiles sur 36 cibles qu'il détecte à une distance de 600 km.

Conçu par le bureau d'études Almaz-Anteï, le système S-400 Triumph est en dotation dans l'armée russe depuis 2007.

Lire aussi:

Trump: la Russie a envoyé un «très, très grand avion» d'équipements médicaux aux USA
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
Voici la température qui tue le coronavirus
Trump menacé d’une «épidémie surprise»: la curieuse prémonition de 2017
Tags:
missiles, stratégie, achat, défense antiaérienne, S-400, parlement irakien, Sputnik, Hakim al-Zamili, Muataz Mahi Abdel Hamid, Golfe persique, Bagdad, Israël, Irak, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook