Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    S-400: Bagdad se tournera-t-il vers Moscou malgré la grogne des USA?

    © Sputnik . Ruslan Krivobok
    Défense
    URL courte
    3301
    S'abonner

    L’Irak a besoin de systèmes anti-aériens russes S-400 pour se défendre contre les attaques, a déclaré le président de la commission de la sécurité et de la défense au parlement irakien, Hakim al-Zamili. Le politologue irakien Muataz Mahi Abdel Hamid a donné à Sputnik son sentiment sur cette déclaration.

    L'Irak ne ferait que gagner à la diversification des sources de son armement, et même si cela déplaît aux États-Unis, il lui faut revenir aux armes russes qui avaient été largement utilisées par l'armée irakienne avant 2003, a déclaré à Sputnik Muataz Mahi Abdel Hamid, directeur du Centre irakien de sécurité et de stratégie.

    «Le gouvernement irakien se rend compte de la nécessité de revenir à la stratégie militaire de l'est [et aux partenaires de l'est, ndlr], la stratégie militaire occidentale réalisée après 2003 s'étant illustrée comme parfaitement inefficace», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'expliquer que tout le monde avait constaté que cette stratégie occidentale n'assurait pas la direction requise des opérations.

    «Néanmoins, plusieurs pays régionaux s'opposent à ce que l'Irak devienne une plateforme pour une attaque éventuelle contre Israël ou d'autres États voisins. Certaines monarchies du Golfe préfèrent que l'Irak soit soumis aux États-Unis qui ne veulent pas voir l'Irak s'équiper de S-400», a poursuivi l'analyste.

    Selon ce dernier, il est peu probable qu'un contrat d'acquisition de systèmes russes de missiles sol-air S-400 soit signé dans un proche avenir, étant donné une multitude d'obstacles.

    «Tout porte à croire par conséquent que l'Irak restera un pays faiblement armé. Nous l'avons déjà vu dans la longue guerre à usure contre les terroristes qui n'ont d'ailleurs occupé qu'un tiers du territoire irakien», a résumé Muataz Mahi Abdel Hamid.

    De son côté, l’ambassadeur irakien en Russie a démenti les rumeurs sur des négociations en cours à Moscou sur des livraisons en Irak de S-400, en indiquant que Bagdad n’avait pas encore pris de décision sur cette question.

    Le S-400 Triumph (désignation Otan: SA-21 Growler) est un système de missiles sol-air de grande et moyenne portée destiné à abattre tout type de cible aérienne: avions, drones et missiles de croisière hypersoniques. Le système est capable de tirer simultanément 72 missiles sur 36 cibles qu'il détecte à une distance de 600 km.

    Conçu par le bureau d'études Almaz-Anteï, le système S-400 Triumph est en dotation dans l'armée russe depuis 2007.

    Tags:
    missiles, stratégie, achat, défense antiaérienne, S-400, parlement irakien, Sputnik, Hakim al-Zamili, Muataz Mahi Abdel Hamid, Golfe persique, Bagdad, Israël, Irak, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik