Ecoutez Radio Sputnik
    TOS-1 Solntsepek

    Ces armes russes qui ont prouvé leur efficacité contre les djihadistes en Syrie

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Défense
    URL courte
    3373
    S'abonner

    Lors de l'opération antiterroriste menée en Syrie avec l'aval du gouvernement de ce pays, l'armée russe a fait usage de ses armes dernier cri.

    Les succès de l'opération de l'armée russe contre les djihadistes de Daech en Syrie ont été obtenus non seulement grâce aux avions des Troupes aérospatiales, mais également grâce à l'usage d'armements très efficaces. Sputnik propose une liste non-exhaustive de ces armes.

    Kalibr

    Des missiles russes Kalibr frappent les terroristes en Syrie. Photo d'archive
    © Sputnik . Ministère russe de la Défense
    Des missiles russes Kalibr frappent les terroristes en Syrie. Photo d'archive

    Les missiles de croisière Kalibr, tirés depuis diverses plateformes sur les djihadistes en Syrie, ils ont fait sensation dans les milieux militaires.

    Ces missiles peuvent être basés en mer, au sol et dans les airs. Dotés de différents systèmes de pointage, ils sont capables de détruire des cibles en mer et au sol. Se déplaçant à une vitesse supersonique (jusqu'à 2,9Ma), les Kalibr ont une portée de 2.600 km. Tirés à plusieurs reprises depuis des frégates et des sous-marins russes, ces missiles de croisière ont détruit de nombreuses positions djihadistes de Daech en Syrie. Notamment, début novembre, le sous-marin Kolpino positionné en Méditerranée a tiré six missiles Kalibr visant les positions de Daech à Abou Kamal en Syrie. Les missiles ont parcouru une distance d'environ 650 km avant d'atteindre leurs cibles.


    Kh-101

    Missiles Kh-101
    © Photo. Ministère russe de la Défense
    Missiles Kh-101

    Les missiles air-sol Kh-101 ont été utilisés pour la première fois en novembre 2015 dans le cadre de la lutte anti-Daech en Syrie. Le Kh-101 est un missile de croisière stratégique russe conçu en recourant à des technologies visant à réduire la signature radar. Sa portée atteint 5.500 km.

    Le missile a un profil de vol variable à des altitudes allant de 30-70 mètres à 6000 mètres, une vitesse de croisière de 190 à 200 m/s et une vitesse maximale de 250 à 270 m/s. Lors de la phase terminale, le missile localise sa cible en associant les coordonnées de géolocalisation à la reconnaissance d'image. Le missile compare l'image de la cible, qui est téléchargée à bord, à ce qu'il voit devant lui. Si tout se passe comme prévu, l'engin se dirige directement sur sa cible et s'abat violemment dessus avec sa charge explosive de 400 kg.

    Solnsepek

    © RIA Novosti. Lada Knigina
    Tirs d'un lance-flammes à roquettes russe Solntsepek

    Le système lourd lance-flammes à roquettes TOS-1A Solntsepek a été mis au point pendant la décennie passée, mais n'a réellement été utilisé que dans les combats en Syrie.
    Une salve de 24 roquettes tirée à une distance de 6.700 mètres est capable de couvrir une superficie de 40.000 mètres carrés. Ce système est très impressionnant non seulement pour l'ennemi, mais aussi pour un observateur extérieur. La revue américaine Popular Mechanics écrit: «Une salve du système est capable d'incendier huit quartiers urbains, créant un enfer pour tous ceux qui se trouvent dans la zone de la frappe. Il est difficile de trouver quelque chose de plus terrible parmi les systèmes d'armes terrestres».

     

    Tags:
    armements, Kalibr, Kh-101, TOS-1A Solntsepek, Daech, Troupes aérospatiales de Russie, Forces armées russes, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik