Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    Ankara achète des S-400, l’Otan tire la sonnette d’alarme

    © Sputnik . Evgueni Biatov
    Défense
    URL courte
    566158

    L’Otan est très préoccupée par la décision de la Turquie d’acheter des S-400 russes et craint que des données de renseignement de l’Alliance ne tombent entre les mains de Moscou.

    L'achat par la Turquie de systèmes de missiles sol-air russes S-400 est une sérieuse source de préoccupation pour l'Otan, note le site Breaking Defense en citant Petr Pavel, le président du Comité militaire de l'Alliance atlantique.

    Selon lui, les S-400 étant incompatibles avec les technologies de l'Otan, les missiles russes seront utilisés en tant qu'unité à part, qui ne sera pas intégrée dans le système antiaérien de l'Alliance.

    Mais le problème principal, selon M. Pavel, réside dans l'information opérationnelle qui comprendra des données concernant l'infrastructure militaire de l'Otan en Turquie. Ces informations seront sauvegardées dans les systèmes russes, souligne-t-il.

    Le général a également exprimé sa préoccupation face à la nécessité d'envoyer des instructeurs russes en Turquie, l'exploitation des S-400 nécessitant une certaine qualification. Ces experts russes, craint-il, auront accès à des données de renseignement qui pourraient être transmises aux autorités russes.

    La Turquie a décidé d'acheter à la Russie deux batteries de S-400. Les parties ont également convenu de coopérer en matière de développement de la fabrication de missiles sol-air en Turquie.

    Lire aussi:

    L'avertissement officiel de l'Otan à la Turquie désireuse d'acquérir des S-400 russes
    Achat de S-400 russes par la Turquie: une perspective inquiétante pour Washington
    Quel effet pourrait avoir l’achat de S-400 par Ankara sur ses relations avec l’Otan?
    Tags:
    S-400, OTAN, Petr Pavel, États-Unis, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik