Défense
URL courte
11444
S'abonner

La Russie compte remplacer le missile balistique Satan par son successeur Sarmat, le plus gros missile intercontinental nucléaire hypersonique conçu à ce jour, a-t-on annoncé au sein de l’armée.

Le Satan prépare sa retraite. Le ministère russe de la Défense a annoncé le prochain recyclage de son missile balistique intercontinental Voevoda, connu en Occident sous l'appellation Satan. Ce dernier, âgé d'environ 30 ans, sera prochainement remplacé par le Sarmat, déjà baptisé Satan 2 par les membres de l'Otan.

«L'armée russe est équipée d'une fusée à propergol liquide qui possède d'importantes capacités énergétiques et est en mesure de porter une charge élevée. Tout le monde est bien au courant des données de ce missile», a indiqué Youri Borissov, vice-ministre russe de la Défense.

«L'engin a été mis au point dans le milieu des années 1980 et il a été mis en service au sein de l'armée. Or, le temps passe, les technologies avancent et ce système n'est sans doute plus d'actualité. Il est déjà au bout de son cycle de vie et nous lanceront prochainement le recyclage de ce missile», a poursuivi le général.

Le complexe Voevoda, appelé également en Occident «Satan» est équipé d'un missile lourd RS-20V. À ce jour, le RS-20V reste le plus puissant de tous les missiles balistiques intercontinentaux russes. Les travaux sur le projet Sarmat ont quant à eux débuté en 2011. Il est prévu de rééquiper sept détachements des Forces des fusées stratégiques russes avec ces missiles.

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Armement: éprouvé au combat, le canon CAESAR de Nexter a séduit la République tchèque
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Tags:
missiles balistiques, RS-28 Sarmat (missile lourd), Voevoda (missile lourd), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook