Ecoutez Radio Sputnik
    Le radar du système ultramoderne sol-air S-500 apparaît pour la 1ère fois en vidéo

    Le radar du système ultramoderne sol-air S-500 apparaît pour la 1ère fois en vidéo

    © Sputnik . Mikhail Fomichev
    Défense
    URL courte
    201013

    Le complexe radar Yenisseï, qui fera partie du système de défense antiaérienne de dernière génération S-500 Prometeï, a été pour la première fois montré en vidéo à la télévision russe.

    Le Yenisseï est le complexe radar destiné à équiper le S-500 Prometeï, le système russe de défense antiaérienne de dernière génération.

    Le 28 mars dernier il a été testé sur le polygone d'Achoulouk, dans la région d'Astrakhan. La vidéo de l'essai a été diffusée à la télévision russe, laissant le Yenisseï apparaître pour la première fois sur les écrans. C'est aussi la première fois que le nom du radar a été mentionné.

    Des avions MiG-29, MiG-31BM, Su-25SM, Su-35S et Tu-22M3 ainsi que le personnel préposé aux  systèmes antiaériens S-300 et S-400 Pantsir-S ont également pris part à l'exercice. Ils ont notamment testé la destruction de cibles terrestres et aériennes.

    D'après le reportage, le Yenisseï est en mesure de reconnaître des missiles balistiques à une altitude de 100 kilomètres, sa portée radar atteint 600 kilomètres. 

    La plupart des caractéristiques tactiques et techniques du S-500, dont le Yenisseï est censé faire partie, sont classifiées. Il avait été auparavant annoncé que le Prometeï serait capable de détecter et d'atteindre simultanément jusqu'à dix cibles supersoniques balistiques volant à une vitesse de sept kilomètres par seconde.

    Lire aussi:

    Les Forces aérospatiales russes disposeront de systèmes S-500 vers 2020
    Exercices au Kamtchatka: les MiG-31 abattent un missile supersonique dans la stratosphère
    De nouveaux S-500 capables de frapper les cibles à 100 km de la Terre
    Tags:
    radar, défense antiaérienne, essais, vidéo, S-500, Astrakhan, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik