Ecoutez Radio Sputnik
    Un Pantsir-S

    Le Pantsir-S-1 possède dorénavant des capacités de combat accrues

    © Sputnik . Vladimir Sergueev
    Défense
    URL courte
    11820

    L'implication de matériel russe dans les combats contre les djihadistes en Syrie a permis de perfectionner les caractéristiques techniques de plusieurs systèmes d'armes.

    Le système d'artillerie de DCA russe Pantsir-S-1, perfectionné au terme de son utilisation en Syrie, est devenu capable d'abattre des roquettes, a déclaré le commandant en chef des troupes de DCA Viktor Goumenny dans une interview accordée au journal Krassnaïa Zvezda.

    «Un bel exemple du travail réussi de notre complexe militaro-industriel consistant à tirer les leçons des combats en Syrie est le perfectionnement du système Pantsir-S-1. C'est ainsi que le système est devenu capable d'abattre non seulement des avions et des drones, mais également des roquettes, qui ont été utilisées périodiquement par les terroristes pour pilonner notre base aérienne de Hmeimim», a indiqué le général.

    Il a ajouté que pour les troupes de DCA russes, le résultat essentiel de leur implication dans l'opération contre les djihadistes en Syrie était la possibilité d'avoir accumulé une expérience pratique en participant à des combats.

    Selon le général, plus de 4.000 militaires de ses troupes dont plus de 1.000 officiers ont participé aux combats en Syrie.

    Le Pantsir-S peut se déplacer à une vitesse de 100 km/h et mener un tir de précision en mouvement, ce qui est mission impossible pour ses concurrents étrangers. Cela permet de protéger les convois de matériels contre les raids aériens ennemis. Le système est capable de détruire n'importe quelle cible volant entre cinq mètres et 15 kilomètres d'altitude, qu'il s'agisse d'un avion ou une bombe guidée.

    Le système est doté de radars de détection et de suivi des cibles. Il est armé de deux canons bitubes de 30 mm capables de tirer 5.000 projectiles par minute et de 12 missiles d'une portée de 20 km.

    Les constructeurs de l'usine de Toula ont déjà présenté une version arctique du Pantsir-S, baptisée Pantsir-SA, qui reste opérationnelle jusqu'à —50°C.

    Lire aussi:

    Le Pantsir-S1 en exercices de tirs réels (vidéo)
    Combien de systèmes antiaériens Pantsir la Russie a déjà exporté en Syrie
    The National Interest désigne «l’arme russe idéale»
    Tags:
    roquettes, Pantsir-S1, DCA russe, Viktor Goumenny, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik