Ecoutez Radio Sputnik
    Un Tu-16

    La Chine aurait testé son analogue du missile russe Kinjal, selon les médias

    © Sputnik . Alexey Kudenko
    Défense
    URL courte
    12401

    Des tests d'un missile hypersonique analogue du missile russe Kinjal ont récemment été menés en Chine, selon des médias américains.

    L'Armée populaire de libération de la Chine a mené en secret une série de tests de son missile aéro-balistique, analogue du missile hypersonique russe Kinjal, annonce la revue The Diplomat en se référant à une source au sein du gouvernement américain.

    Les premiers tests du missile balistique air-sol, baptisé par le renseignement américain de CH-AS-X-13, ont eu lieu fin 2016, alors que les derniers se sont déroulés début 2018. Lors des deux derniers tests, le missile a été tiré depuis une copie fabriquée sous licence du bombardier soviétique Tu-16 (H6X1/H-6N).

    Dès lors que cet appareil a une portée de 6.000 km, il est possible que le missile CH-AS-X-13 à deux étages et à propergol solide d'une portée de 3.000 km, soit capable d'atteindre le territoire des États-Unis.

    Selon la revue, Washington estime que le nouveau missile chinois sera prêt à être déployé d'ici 2025.

    La revue rappelle que le missile hypersonique Kinjal est capable de se déplacer à une vitesse de M10 et a une portée de 2.000 km.

    Auparavant, le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borissov avait annoncé que les missiles hypersoniques Kinjal qui équipent les chasseurs russes modernisés, étaient capables de détruire les porte-avions d'un ennemi potentiel.

    «Il s'agit d'une classe d'armes de haute précision dotées de diverses charges, capables de détruire tant les cibles en mouvement que celles qui sont stationnaires», a indiqué le général.

    Lire aussi:

    Le missile hypersonique russe Kinjal poursuit-il ses tests avec succès?
    Les USA impuissants devant les missiles hypersoniques russes Kinjal?
    Le bombardier russe «tueur de porte-avions» devrait bientôt s’équiper de missiles Kinjal
    Tags:
    tests, Kinjal (missile air-air hypersonique), Armée populaire de libération (Chine), Iouri Borissov, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik