Défense
URL courte
352427
S'abonner

La question du transfert de systèmes de missiles antiaériens S-300 Favorit à l'armée syrienne est pratiquement résolue, ont assuré au journal russe Kommersant deux sources au sein des cercles militaro-diplomatiques.

Le transfert de systèmes de missiles antiaériens S-300 Favorit à la Syrie repose en grande partie sur une «entente politique», relatent deux sources au journal Kommersant.

Les armements devraient être transférés à Damas dans le cadre d'une assistance militaire et technique puisque les «Syriens n'ont pas d'argent» et qu'un prêt ne ferait pas partie des plans de la Russie.

D'après le journal, les composants des S-300 (stations radar, machines de chargement, postes de contrôle, lanceurs, etc.) seront bientôt livrés à la Syrie soit par transport aérien, soit par la marine russe.

Si le plan de livraison est mis en œuvre, les Favorit feront partie du système de défense antiaérienne syrien, avec les systèmes S-125, S-200, Buk, Kvadrat et Osa fabriqués par l'Union soviétique. Cependant, pour une mise en service complète, les instructeurs russes devront former des spécialistes, ce qui pourrait prendre jusqu'à trois mois.

Après la frappe réalisée dans la nuit du 13 au 14 avril par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, l'état-major général russe a déclaré que la Russie pourrait revenir sur la question des livraisons de S-300 à la Syrie et à d'autres pays.

Lire aussi:

Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
La situation liée au coronavirus en France va «dans le mauvais sens» dit Castex
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Quand un grand requin blanc s’envole à plus de 4 mètres - vidéo
Tags:
défense, S-300, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook