Défense
URL courte
10821
S'abonner

L’apparence du nouveau véhicule amphibie de débarquement russe ne serait plus un secret. Les premières images de cet engin à chenilles qui pourra détruire des vedettes, des blindés, des hélicoptères et des drones, ont été mises en ligne.

La Russie développe un véhicule de combat pour l’infanterie de marine et les premières images, provenant d’une présentation du groupe Uralvagonzavod (UVZ), ont récemment été publiées sur le forum de discussion militaire Otvaga2004.

​Selon la présentation, il s’agit d’un véhicule amphibie de débarquement dont le poids ne dépassera pas 35 tonnes et qui pourra transporter 13 personnes dont trois membres d’équipage. La vitesse du véhicule atteindra 75 km/h sur route et 37 km/h dans l’eau.

D’après des participants à la discussion sur le forum Otvaga2004, le nouveau véhicule de combat d’infanterie sera doté de modules de combat Bakhtcha qui possède un canon de 30 mm, une mitrailleuse de 7,62 mm et une pièce d’artillerie de 100 mm. Mais le véhicule pourra aussi embarquer des modules de combat plus modernes Kinjal (code Otan: SA-N-9 Gauntlet).

​Grâce à son large éventail de munitions, le nouveau véhicule pourra détruire des vedettes, des blindés, des systèmes antichar, des hélicoptères et des drones.

D’après les images publiées sur le forum, le véhicule ferait partie d’une famille de blindés basée sur une plateforme de combat unique, qui réunira des véhicules de commandement, de combat de défense antiaérienne, un système automoteur doté de missiles antichar et d’autres blindés.

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Tags:
véhicule blindé de combat d'infanterie, véhicules blindés, Internet, Kinjal (canon antiaérien de marine), Uralvagonzavod, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook